Remboursement des chaussures orthopédiques

Les chaussures orthopédiques peuvent être utilisées dans toute situation où un patient voit son déplacement affecté par des contraintes physiques ou des douleurs ; par exemple suite à un accident, ou dans le cas du vieillissement naturel du corps.
 
Ces chaussures médicalisées permettent de simplifier le déplacement de l’utilisateur notamment en le soulageant de potentielles douleurs.
 
Partiellement remboursées par la Sécurité sociale, il est important de savoir comment se faire rembourser au mieux par la mutuelle, votre courtier comparateur Santiane.fr vous guide dans votre choix.
 

Dans quel(s) cas utiliser des chaussures orthopédiques ? 

Corriger, compenser, maintenir, soulager, rigidifier...les chaussures orthopédiques peuvent être utilisées dans diverses situations : les insuffisances musculaires, dysfonctionnement du système nerveux, pathologies articulaires, ou des opérations d’amputation  peuvent impliquer le port de chaussures orthopédiques.
 
Voici quelques exemples de pathologies nécessitant le port de chaussures orthopédiques :

  • troubles métatarsophalangienne (hallux valgus, griffes d’orteils, luxation...)
  • déformation du pied (pied valgus, pied varus, pied équin, pied talus...)
  • paralysie (hémiplégie, séquence de polio…)
  • polyarthrite rhumatoïde
  • artérite
  • diabète 

Les chaussures orthopédiques sont le plus souvent réglables et adaptables à l’utilisateur ; dans certains cas elles peuvent même être faites sur-mesure et intégrer d’autres éléments tels qu’une orthèse, des blocages ou des renforts. Elles permettent ainsi de garantir une certaine stabilité et d’éviter la douleur, afin d’assurer une démarche fonctionnelle.

 
Comment se procurer des chaussures orthopédiques ?

 Les chaussures orthopédiques se trouvent en vente libre, dans les pharmacies, chez des fabricants ou sur des site de vente en ligne spécialisés.
 
Dans le cadre d’un achat dans le commerce, il est recommandé de bien prendre en compte les caractéristiques et dimensions des pieds du patient, ainsi que de la nature du trouble à traiter.
 
En cas de doute, il est préférable de consulter un médecin spécialiste orthopédiste pour bénéficier d’un avis expert et bien choisir, ou même pour se faire prescrire des chaussures orthopédiques sur-mesure.
L’aspect esthétique est à ne pas négliger dans la mesure où les patients seront amenés à les porter régulièrement voire la plupart du temps : on trouve désormais des modèles de chaussures orthopédiques de ville élégantes ou de sport au design travaillé, qui ne laissent pas deviner la fonction première de la chaussure.
 

Comment se faire rembourser ses chaussures orthopédiques

Le remboursement par la Sécurité sociale

Les chaussures orthopédiques sont prises en charge à 60% de la base de remboursement par la Sécurité sociale uniquement sur présentation : 

  • D’une prescription médicale par un médecin spécialiste : orthopédie, rhumatologie, rééducation fonctionnelle, neurochirurgie... il existe plusieurs spécialités aptes à délivrer cette ordonnance ;
  • D’un formulaire Cerfa N° 50561#03 / N°12042*02

Généralement, ces documents se présentent au fabricant de chaussures orthopédiques (le “podo-orthésiste”), qui réalisera la demande de prise en charge directement auprès de l’Assurance maladie lors de la commande.

Vous avez droit à : 

  • un renouvellement par an si vous avez plus de 18 ans lors de la date initiale d’achat
  • un renouvellement tous les 6 mois si vous avez moins de 18 ans.

Dans le cas d’une Affection Longue Durée (ALD), vous pourrez bénéficier d’un remboursement intégral (100%) de la Sécurité sociale.

Pour connaître la base de remboursement du type de chaussures qui vous ont été prescrites (classe A ou classe B), vous pouvez consulter la base de recherche de la liste des produits et prestations (LPP). 

Exemple : une paire de chaussures orthopédiques de classe A, de code LPP 2689974, sera remboursée 717,11 € * 60% = 430,27 €.

Le remboursement par la mutuelle

La mutuelle ou “complémentaire santé” se chargera de couvrir votre reste à charge -montant restant à payer-, qui représentera maximum 40% de la base de remboursement de la Sécurité sociale.

Cela dit, le fabricant de chaussures orthopédiques jouera souvent le rôle de tiers payant : il sera lui-même remboursé par la Sécurité sociale et vous n’aurez ainsi aucun frais à avancer.

La plupart des mutuelles prévoient dans leurs forfaits un remboursement intégral des chaussures orthopédiques, il reste cependant important de bien vérifier que cela est inclus dans votre forfait au moment de souscrire votre contrat.
 

Des difficultés dans votre choix de mutuelle ? 

N’hésitez pas à faire appel à Santiane.fr, votre courtier comparateur (expert des mutuelles seniors) qui vous aidera dans la compréhension des niveaux de garanties et dans le choix de la mutuelle la plus adaptée à vos besoins.
 
Une simple inscription sur notre site permettra à nos téléconseillers de prendre en charge votre demande et de vous contacter pour votre proposer des explications et conseils gratuits de la part d’experts.