Comment vous faire rembourser vos séances d’hypnose ?

Douleurs, angoisses, troubles somatiques ou psychologiques, addictions : l’hypnose, tout comme l’homéopathie ou l’acupuncture, est une médecine douce qui peut s’avérer très bénéfique dans certains cas, même si elle n’est reconnue que par une partie la communauté médicale.

Sa pratique est autorisée en France pour les praticiens déclarés aux hautes autorités de santé ; selon le statut praticien qui l’exerce elle sera plus, moins ou non remboursée par l’Assurance maladie.

Un remboursement de l'hypnose est inclus dans les forfaits de nombreuses complémentaire santé : pour vous aider à y voir plus clair, votre courtier comparateur de mutuelles Santiane a mené l'enquête.

L’hypnose : une médecine douce pour soulager et libérer

Qu’est-ce-que l’hypnose ?

Dans la pratique, l’hypnose est assimilable à un état de semi-conscience proche du sommeil amené par l’hypnothérapeuthe par la parole et l’éventuelle l'utilisation d’objet ou de musique.

Cet état modifié de conscience permet un lâcher-prise corporel et psychologique, le patient perçoit alors les choses avec davantage de recul et peut se confronter plus sereinement à ses problèmes et les résoudre : cela peut-être par exemple utile pour calmer une peur ou une forte anxiété avant une opération chirurgicale.

Les bénéfices de l’hypnose : de nombreuses pathologies traitées

L'intérêt pour l’hypnose est en recrudescence chez les professionnels de santé. Une étude récente de l’INSERM a ainsi confirmé l’interet thérapeuthique de l’hypnose dans les cas suivants :

  • stress (notamment post-traumatique), anxiété
  • pathologies psychosomatiques : asthme, psoriasis, eczéma...
  • problèmes intestinaux (syndrome de l'intestin irritable, aussi appelé “colopathie fonctionnelle”)
  • réduction des traitements lourds par anti-douleurs ou sédatifs (par exemple lors d’une opération), grâce son action analgésique

A ces applications sont ajoutés de manière moins officielle le traitement des phobies, la lutte contre les addictions (par exemple l'arrêt du tabac, le sevrage alcoolique), la lutte contre les troubles alimentaires (boulimie ou envie de maigrir), le traitement de la dépression…

Quels sont les praticiens reconnus de l’hypnose en France ?

Seuls les praticiens médicaux et paramédicaux disposant d‘un Diplôme d’Etat peuvent suivre une formation en hypnothérapie : médecins généralistes, médecins spécialistes, chirurgiens-dentistes, psychologues, psychothérapeutes, infirmiers, sages-femmes, masseur-kinésithérapeutes et puéricultrices.
En tant que patient, il est recommandé d’opter pour un praticien formé aux techniques d’hypnose conformément aux normes médicales nationales.
Vous pouvez par exemple trouver un praticien dans l’annuaire de l’Institut Français d’Hypnose (IFH).

Le déroulement d’une séance d’hypnose

L’hypnose peut se pratiquer de manière individuelle ou en petits groupes (moins de 10 personnes, cette configuration étant toujours précédée d’une séance individuelle).

Annoncée lors du premier entretien, le temps d’une séance d’hypnose peut varier de 30 à 60 minutes, en fonction du besoin du patient et du thérapeute.

Généralement, la séance se déroule de la façon suivante :

  • Interrogation du patient sur les motifs de la consultation ;
  • Installation en position confortable, assis ou allongé ;
  • Ecoute de la voix du thérapeuthe qui amène à la phase de “pré-induction” (somnolence) par l’évocation de pensées apaisantes et la concentration sur la respiration ;
  • Phase “d’induction” : lâcher prise, le patient se laisse totalement guider. Pendant cette phase le thérapeuthe réalise des “suggestions” plus ou moins directe (sensations, images mentales) qui auront un rôle clé dans la réalisation des objectifs de la séance ;
  • Retour progressif à un état de conscience, souvent terminé par un compte à rebour.

S’inscrivant le plus souvent dans le cadre de thérapies brèves (1 à 3 séances), le nombre de séances peut parfois être fixé à l’avance, selon la nature du trouble à traiter. Cependant, il sera toujours possible de reconsidérer cette estimation au bout de quelques séances en fonction des objectifs et résultats obtenus.

Tarifs et remboursement de l'hypnose par l’Assurance maladie et la mutuelle

Le remboursement de l’hypnose concerne uniquement les consultation, étant donné qu’il n’y a pas de prescription de médicaments ou examens médicaux particuliers dans cette pratique.

Même en cas de respect du parcours de soins, les dépassements d’honoraires, très fréquents, ne pourront être couverts que par votre complémentaire santé.

Remboursement de l‘hypnose : la prise en charge par la Sécurité Sociale

Un hypnothérapeute en province pratiquera normalement des tarifs plus bas qu’en région parisienne, en France les tarifs varient entre 45 et 65 € hors métropoles, et entre 60 à 85 € dans les métropoles.

Si vous respectez le parcours de soins coordonnés (consultation préalable de son médecin traitant) et vous consultez ensuite un médecin hypnothérapeuthe conventionné (de secteur 1 ou de secteur 2), la Sécurité Sociale remboursera 70% du Tarif Conventionnel (TC) accordé avec l’Assurance maladie soit :

  • le TC étant de 25 € pour les médecins généralistes hypnotérapeuthes, vous serez remboursé par consultation 70% x 25 € - 1 € (participation forfaitaire obligatoire) = 16,50 €.
  • le TC étant de 23 € pour les médecins spécialistes (ex. psychiatres) hypnotérapeuthes. Vous serez remboursé par consultation 70% x 23 € - 1 € (participation forfaitaire obligatoire) = 15,10 €.

Il reviendra ensuite à votre mutuelle de couvrir le reste à charge.
Dans le cas ou votre hypnothérapeuthe pratiquerait des dépassements d’honoraires, le remboursement du reste à charge supplémentaire reviendra entièrement à votre mutuelle.

Si vous ne respectez pas le parcours de soins coordonnés et consultez directement un praticien hypnothérapeuthe non conventionné qui n’est pas votre médecin traitant, la Sécurité Sociale ne prendra en charge que 30% du Tarif Conventionnel (TC).
Tout le reste à charge devra être assumé par votre mutuelle.

Certaines mutuelles ont mis en place un forfait par séance ou un forfait annuel -le nombre total de séance étant plafonné-, et offrent un remboursement pour l'hypnose atteignant 200 ou 300 % du Tarif Conventionnel de la Sécurité Sociale. Ce taux de garantie permet de récupérer une partie voire la totalité des frais engendrés, notamment par les dépassements d’honoraires des hypnotérapeuthes.

Sollicitez votre courtier comparateur Santiane pour trouver une mutuelle adaptée à vos besoins

Les mutuelles sont aujourd’hui conscientes de l’ampleur du recours aux médecines douces comme l’hypnose, et ont développé des offres conséquentes et attractives.

Pour vous aider à choisir la formule qui vous correspond le mieux, votre courtier comparateur Santiane met à votre disposition gratuitement des téléconseillers experts qui pourront vous aiguiller au mieux dans vos choix !
N’hésitez pas à nous solliciter via ce court formulaire pour recevoir des conseils personnalisés.