Quel remboursement pour l'homéopathie?

Remboursement_podologue_S

L’homéopathie est une pratique médicale alternative largement répandue en France et reposant sur l’utilisation de comprimés microdosés contenant la substance à l’origine d'une pathologie dans le traitement de cette même pathologie.
 

Pratiquée par des généralistes mais rangée du côté des médecines douces, l’homéopathie bénéficie jusqu'à présent d’un remboursement favorable de la part de la Sécurité sociale par rapport à d’autres disciplines non conventionnelles (naturopathie, chiropractie…), mais la situation pourrait changer prochainement.

 
Votre comparateur de mutuelles Santiane.fr vous aide à comprendre la réalité de ces produits et anticiper leur possible changement de statut aux yeux de l’Assurance maladie.
 

Praticiens, consultations, produits : tout savoir sur l’homéopathie

Principes et champ d’action de l’homéopathie

L’homéopathie s’appuie sur la capacité du corps à se guérir lui-même : elle consiste à administrer des doses infinitésimales de substances “nocives” pour traiter un symptôme en stimulant le corps à se guérir lui-même . Guérir le mal par le mal en quelque sorte ; ce principe fondateur est appelé principe de similitude.
 
Les médicaments homéopathiques sont nombreux, ainsi l’homéopathie adresse une grande variété de maux : virus, stress, anxiété, sommeil difficile, traumatisme dû à un choc physique, douleurs articulaires ou musculaires, troubles digestifs, dérèglements hormonaux, allergies, maladie de peau...
 

Les praticiens de l’homéopathie

La formation d’homéopathe est accessible uniquement aux professionnels de santé : médecins généralistes le plus souvent -qui deviennent des “médecins homéopathes”-, mais aussi sages-femmes et pharmaciens.
Tous les médecins généralistes et spécialistes (ex: chirurgiens, dentistes, gynécologues, pédiatres…) sont habilités à prescrire des médicaments homéopathiques, seuls ou pour compléter un traitement plus classique.
L’utilisation de produits homéopathiques bénéficie donc d’une certaine légitimité du fait du statut scientifique reconnu de ses praticiens.
 

Les produits homéopathiques

Les produits homéopathiques sont en vente libre en pharmacie et sans ordonnance ; ils peuvent donc être achetés suite à une prescription, ou dans une démarche d’automédication.
Prenant la forme de granules (micro comprimés blancs) vendus dans de petits tubes de couleur au nom à consonance latine ou scientifique (Arnica montana, Nux vomica, Ignatia amara, Rhus toxicodendron…), ils peuvent aussi prendre la forme de gels, de pommades, de sirops ou encore de gouttes à administrer.
 
Cela dit, si en France leur innocuité (absence de danger pour la santé des individus) est assurée par la réglementation de la production, les bénéfices réels de ce type de traitements restent objectivement à prouver. Certaines associations telle que le CNGE plaident même pour un déremboursement de ces médicaments, en remettant en cause leur efficacité.
 

Quel remboursement pour l'hompéopathie ?

Quel remboursement par la Sécurité sociale ?

  • la consultation d’un médecin généraliste pratiquant l’homéopathie

Pour obtenir un bon remboursement pour l'homéopathie, il est important de respecter le parcours de soins coordonnés, en consultant un médecin généraliste homéopathe conventionné (respectant le Tarif Conventionnel ou Tarif de convention agréé avec la Sécurité Sociale) ; dans ce cas vous pourrez bénéficier d’un remboursement à 70% du Tarif de convention.
 
Le Tarif Conventionnel étant de 25 € pour une consultation, le remboursement à hauteur de 70 % sera de 17,50 €, auquel l’on doit retirer 1 € de participation forfaitaire (toujours à la charge de l’assuré). Le montant restant à payer, appelé “reste à charge” ou “ticket modérateur”, sera donc de 8,50 € ; frais qui pourra être couvert en faisant appel à une complémentaire santé.
 
Attention : il est fréquent que des médecins pratiquent des dépassements d’honoraires (possible pour les médecins de secteur 2 ou de secteur 3) faisant monter le tarif de la consultation jusqu'à plus de 50 euros ; dans ce cas le rôle de la complémentaire dans la couverture des frais engendrés est d’autant plus important.
 

  • le remboursement des comprimés homéopathiques

Le prix moyen d’un tube de comprimés homéopathiques est en général inférieur à 2 €.
 
Auparavant étiquetés avec une vignette bleue par la Sécurité Sociale, ce qui correspond désormais à un SMR (Service Médical Rendu) “modéré”, ils sont moins bien remboursés que d’autres médicaments : en cas de prescription d’un médecin généraliste ou spécialiste, l’Assurance maladie les prend en charge à hauteur de 30 %, moins une participation forfaitaire de 0,5 € (une fois de plus à la charge de l’assuré).
 
A noter : certains traitements homéopathiques ne rentrent pas dans la catégorie des SMR modérés et ne sont pas pris en charge par l'Assurance maladie.
 
Au vu du prix d’achat unitaire du produit, le reste à charge peut être considéré comme négligeable, mais l’utilisation souvent récurrente de ces produits reconnus comme inoffensifs peut engendrer une volume d’achats conséquent et donc un budget à ne pas sous-estimer.
 

Quelle prise en charge complémentaire des mutuelles santé ?

Pouvant être prescrite par un médecin en tant que « médecine de ville » ou « frais médicaux courants », l’homéopathie n’est généralement pas incluse dans les forfaits annuels proposés par les complémentaires santé.
Ainsi, il est important de s’assurer que figure bien dans le contrat avec sa mutuelle la prise en charge :
 

  • des consultations médicales :

Cette prise en charge est normalement exprimée en pourcentage de la base de remboursement (aussi appelé tarif de base, égal au Tarif Conventionnel) de la Sécurité sociale ; pouvant varier de 100 % pour les contrats classiques jusqu’à 300 % en cas de souscription d‘un contrat premium.

  •  de l’achat de médicaments homéopathiques :

Le ticket modérateur (reste à charge du patient après remboursement de l’Assurance maladie) sera partiellement ou totalement remboursé par la complémentaire santé, selon le niveau garanties.
Le pourcentage de prise en charge varie selon les mutuelles et le type de médicament homéopathique.
Cette somme viendra s’ajouter aux 30% de remboursement par la Sécurité sociale en cas de prescription médicale.
 
Exemple :
 
Dans le cadre d’une consultation :

  • avec un médecin conventionné ne pratiquant pas de dépassements d’honoraires : si votre complémentaire santé rembourse 100 % du tarif de base (qui est de 25 €), votre seul reste à charge sera la participation forfaitaire de 1 €, donc pas d’inquiétudes.
  • avec un médecin pratiquant des dépassements d’honoraires (médecin de secteur 2 ou 3) : les tarifs pouvant excéder les 40 € ou 50 €, il sera nécessaire que votre complémentaire santé puisse rembourser au-delà du seuil de 100% ; qu’elle offre par exemple une couverture de 200% pour une consultation facturée 46 € (le double de la base de remboursement).

 

N’hésitez pas à consulter Santiane.fr 

Pour s’assurer que votre contrat comporte un seuil de remboursement suffisant à couvrir ces potentiels dépassements d’honoraires, et que votre traitement homéopathique soit intégralement remboursé, n’hésitez à comparer nos mutuelles partenaires et à solliciter gratuitement un conseiller expert Santiane.fr ; il saura répondre à toutes vos questions et vous aider dans vos choix de complémentaires santé.