Comment soigner une infection urinaire chez une personne âgée ?

mer 06/12/2023 - 11:09

L’infection urinaire chez une personne âgée est non seulement très fréquente, mais elle s’avère souvent plus grave que chez un sujet plus jeune. Entre 65 et 70 ans, 20 % des femmes et 3 % des hommes souffrent d’infections urinaires. Après 80 ans, ce sont entre 23 et 50 % des femmes et 20 % des hommes qui sont affectés. Comment détecter une infection urinaire chez les personnes âgées ? Quels traitements permettent de prévenir et soigner l’infection ? Santiane vous explique tout.

infection urinaire personne agée

Qu'est-ce qu'une infection urinaire ?

L’infection urinaire chez la personne âgée est très courante. Elle peut être favorisée par une maladie liée à l’âge, un dysfonctionnement des reins ou tout simplement le vieillissement de la vessie qui se vide moins bien avec l’âge.

L’infection urinaire correspond à une inflammation des voies urinaires : reins, uretères, vessie et urètre. La maladie touche principalement les femmes. Lorsque c’est le cas, elle est généralement d’origine bactérienne (cystite), car l’urètre reliant la vessie à l’extérieur, plus court chez la femme que chez l’homme, facilite l’entrée des bactéries. Par contre, chez les hommes, l’infection est souvent la conséquence d’une hypertrophie ou une inflammation de la prostate.

Pourquoi les infections urinaires sont-elles fréquentes chez les personnes âgées ?

La fréquence des infections urinaires chez les patients âgés s’explique par une accumulation de facteurs de risque.

  • En premier lieu, l’incontinence chez les personnes âgées, très fréquente elle aussi impacte les fonctions rénales. L’évacuation des urines ne se faisant pas correctement, elles stagnent au fond de la vessie, favorisant le développement des bactéries présentes.
  • Chez les femmes âgées, le risque d’infection augmente après la ménopause. La chute des œstrogènes altère la flore vaginale et fragilise la paroi vaginale, favorisant la contamination.
  • Autre facteur de risque fréquent chez les personnes atteintes de pertes urinaires : des protections d’incontinence qui ne sont pas changées régulièrement participent à la prolifération bactérienne.
  • Les personnes âgées sont également plus sujettes aux maladies chroniques comme le diabète qui augmente le sucre dans les urines et ainsi favorise le développement des germes.
  • Enfin, une mauvaise hydratation, fréquente chez la personne âgée, réduit l’évacuation des germes par la miction.

Les différents types d'infections urinaires

Il existe plusieurs formes d’infections urinaires. Elles sont classées en fonction de leur localisation.

Cystite

La cystite se concentre sur la vessie. On parle aussi d’infection urinaire basse. La cystite touche principalement les femmes en raison d’un canal urinaire court, mais aussi à cause de sa proximité avec le vagin et l’anus.

Dans la grande majorité des cas (90 %), la cystite est d’origine microbienne (bactérie Escherichia coli principalement). Plus rarement, un virus, des champignons ou des parasites peuvent être responsables d’une cystite, dite non-microbienne.

Pyélonéphrite

La pyélonéphrite touche quant à elle les reins. On parle alors d’infection urinaire haute. Elle est généralement la conséquence d’une cystite non traitée.

Urétrite

L’urétrite est une inflammation de l’urètre. Elle est principalement causée par des bactéries, notamment celles qui sont sexuellement transmissibles.

Quels sont les symptômes de l'infection urinaire chez les personnes âgées ?

Chez les personnes âgées, les conséquences d’une infection non traitée peuvent être graves, d’autant plus qu’elle peut être asymptomatique. Lorsqu’ils sont présents, les symptômes fréquents sont les suivants.

Douleurs et brûlures

Les douleurs et brûlures urinaires sont le premier signe d’infection du système urinaire. Outre la douleur à la miction, des douleurs abdominales aux flancs et au bas du dos sont caractéristiques. Elles s’accompagnent d’une impression de lourdeur dans le bas-ventre. Une fièvre et une fatigue intense peuvent apparaître. Ainsi que des frissons, des nausées, une confusion et une désorientation.

Changements de couleur et d'odeur de l'urine

Les infections des voies urinaires se caractérisent aussi par des urines foncées et malodorantes, signe d’une déshydratation. La présence de sang dans les urines est un signe d’alerte, car il traduit un mauvais fonctionnement des reins.

Fréquence urinaire accrue

Enfin, l’infection urinaire s’accompagne d’une envie d’uriner fréquente et pressante. Chez la personne âgée, l’empressement à aller aux toilettes augmente le risque de chutes. Ajoutant un risque supplémentaire au patient atteint d’infections urinaires à répétition.

Diagnostic et tests de l’infection urinaire

Dès l’apparition des premiers symptômes, il est essentiel de consulter son médecin traitant au plus vite. Le diagnostic d’une infection des voies urinaires chez les sujets âgés repose en premier lieu sur un examen clinique.

Analyse d'urine

Si le médecin suspecte une infection urinaire, il utilisera une bandelette urinaire qui mettra en évidence l’infection. Il peut aussi prescrire un test ECBU (examen cytobactériologique des urines) si nécessaire à faire en laboratoire.

Examens complémentaires

Généralement, le test ECBU suffit à établir un diagnostic infectieux. Toutefois, pour écarter d’autres troubles urinaires, le médecin peut vous demander de passer une échographie ou une cystoscopie (examen de l’urètre et de la vessie réalisé par un urologue).

Quels traitements pour soigner une infection urinaire chez les personnes âgées ?

Le traitement d’une infection urinaire repose sur la prise d’antibiotiques adaptés. Il est essentiel de suivre le traitement antibiotique jusqu’au bout. À la fin du traitement, une seconde analyse d’urine sera réalisée pour s’assurer de la complète guérison du patient.

En parallèle, une hydratation renforcée est recommandée, car elle permet de maximiser les effets des antibiotiques.

Par contre, tous les médicaments pour traiter une infection urinaire ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Prévoyez une mutuelle pour les seniors efficace si vous êtes sujet aux infections fréquentes de l’appareil urinaire.

Quels sont les risques de complication d'une infection urinaire chez les personnes âgées ?

L’infection urinaire chez la personne âgée doit être traitée rapidement, car elle peut entraîner de graves complications telles qu’une pyélonéphrite aiguë qui peut nécessiter une hospitalisation en urgence. Chez les hommes, une infection urinaire non traitée peut engendrer un abcès de la prostate ou une septicémie.

Comment prévenir d'une infection urinaire chez les personnes âgées ?

Compte tenu des risques d’une infection urinaire chez les sujets âgés, la prévention s’avère indispensable. Elle passe par des mesures simples. Se rendre régulièrement aux toilettes pour vider correctement la vessie. Boire beaucoup d’eau (au moins 1,5 litre par jour). Si vous souffrez d’incontinence, changez régulièrement vos protections urinaires. Enfin, une bonne hygiène de la zone intime est primordiale pour éviter la prolifération des bactéries.

Besoin d’une complémentaire adaptée à vos besoins ?

Obtenir un devis
Sommaire