Fracture du col du fémur chez les personnes âgées : prise en charge

lun 04/12/2023 - 19:02

Avec l’âge, les os se fragilisent et la moindre chute peut provoquer une fracture du col du fémur chez la personne âgée. Très fréquent, ce type de fracture nécessite une prise en charge immédiate, car elle peut laisser de graves séquelles, voire entraîner le décès de la victime. Santiane vous donne les clés pour comprendre les enjeux d’une cassure du col du fémur chez les personnes âgées.

fracture col du fémur personne âgée

Qu'est-ce qu'une fracture du col du fémur ?

Le fémur, l’os de la cuisse, possède à son extrémité supérieure (ou proximale) une tête en forme de boule qui vient s’insérer dans l’os de la hanche, au niveau de l’articulation coxo-fémorale. Entre la tête du fémur et le trochanter (saillie osseuse du fémur) se trouve une partie plus fine : le col fémoral.

Il existe deux types de fractures de la hanche :

  • La fracture du col du fémur, aussi appelée fracture cervicale, est une cassure au niveau du col fémoral. Elle peut être intertrochantérienne, sous-capitale ou transcervicale en fonction de l’emplacement de la fissure. Elle est dite déplacée lorsque les fragments osseux ne sont plus l’un en face de l’autre.
  • La fracture trochantérienne qui est une cassure au niveau du grand trochanter.

La fracture du fémur est si fréquente chez les personnes âgées qu’il s’avère indispensable de souscrire une bonne mutuelle pour les seniors bien avant l’apparition de troubles osseux.

Sa fréquence s’explique en effet en partie par une fragilisation de la structure osseuse due à l’ostéoporose, une maladie liée à l’âge qui touche principalement les femmes. Après une chute, le risque de fracture est d’ailleurs trois fois plus élevé chez les femmes que chez les hommes.

Les fractures du col du fémur peuvent également se produire spontanément et, in fine, être à l’origine des chutes.

Les causes et les facteurs de risque d’une fracture du col du fémur ?

Si les chutes sont la principale cause de fracture fémorale, plusieurs facteurs de risque augmentent le risque de fracture du col du fémur chez les personnes âgées.

  • Une fragilité osseuse liée à l’ostéoporose.
  • Une diminution de la masse musculaire.
  • Des troubles de la vision et de l’équilibre, fréquents chez les seniors.
  • Le sexe, car l’ostéoporose est une maladie féminine due à la chute des taux d’œstrogènes après la ménopause.
  • La sédentarité et le manque d’activité physique.
  • Des troubles de l’alimentation ou une mauvaise alimentation avec une carence en vitamine D et en calcium.
  • Certains médicaments comme la cortisone qui, sur le long terme, réduit la densité osseuse.
  • Le tabagisme et l’alcool en excès qui endommagent les os.

Les symptômes et signes d'alerte d’une fracture du col du fémur ?

Sur le col du fémur, la fracture peut être ressentie différemment en fonction des personnes.

Lorsqu’elle a lieu après un traumatisme, comme une chute, la fracture du col du fémur peut être très douloureuse. La douleur va se diffuser dans le pli de l’aine, la fesse et la hanche et parfois irradier jusqu’au genou. La personne blessée n’arrive plus à bouger sa jambe, qui lui semble raccourcie et mal positionnée. Enfin, elle est dans l’incapacité de se relever.

En l’absence de traumatisme, les symptômes des fractures du fémur sont plus difficiles à identifier, surtout si la fracture n’est pas déplacée, car la déformation n’est pas visible. Les signes qui doivent vous alerter sont : la douleur à la marche et une difficulté à lever la jambe en position couchée.

Si vous constatez le moindre de ces symptômes chez une personne âgée, ne tentez surtout pas de la déplacer ni de la relever. Contactez immédiatement le 15 ou le 112. Le SAMU se chargera de transporter le patient aux urgences de l’hôpital.

Diagnostic d’une fracture du col du fémur

Une fois à l’hôpital, le médecin réalise un examen clinique, puis prescrit une radiographie des hanches pour confirmer son diagnostic. En cas de doute, un scanner ou une IRM peuvent être demandés.

Bon à savoir : contrairement aux remboursements liés à l’arthrose, l’ostéoporose et les actes médicaux liés à la fracture du fémur proximal sont remboursés à 100 % par la Sécurité sociale.

Traitement et prise en charge d’une fracture du col du fémur ?

La prise en charge des fractures chez les patients âgés est immédiate pour diminuer le risque de complication et de décès.

Deux types d’interventions chirurgicales sont possibles :

  • L’ostéosynthèse lorsque la fracture n’est pas ou peu déplacée. Ce traitement chirurgical consiste à solidariser les os fracturés à l’aide de vis ou de plaques.
  • L’arthroplastie, c’est-à-dire la pose d’une prothèse totale ou partielle de hanche en cas de fracture déplacée.

Suite à l’intervention chirurgicale, le traitement des fractures du fémur passe obligatoirement par des séances de rééducation avec un kinésithérapeute pour éviter la perte d’autonomie. Le médecin ou le chirurgien prescrit également un traitement anticoagulant et antalgique pour réduire le risque de caillots sanguins et donc de phlébite.

Conséquences et complications possibles

Les conséquences d’une mauvaise prise en charge d’une fracture du col fémoral sont graves. Près de 20 % des victimes de fracture de plus de 55 ans décèdent au cours de l’année après une fracture du fémur. La moitié des patients garderont des séquelles à vie, nécessitant souvent un placement en EHPAD.

  • Des complications postopératoires sont fréquentes :
  • Phlébite, embolie pulmonaire, pneumonie, anémie, impotence fonctionnelle, etc. Elles sont généralement favorisées par une hospitalisation et une immobilisation prolongée.
  • Il arrive parfois que la fracture osseuse évolue défavorablement, entraînant une nécrose de la tête fémorale ou une infection articulaire.
  • Enfin, après la pose d’une prothèse totale de hanche, une luxation de la prothèse est possible, tout comme l’usure du cotyle.

Malgré ces complications possibles, il est primordial de traiter une fracture, car le risque de mortalité est bien plus élevé chez le sujet âgé non opéré.

Comment prévenir une fracture du col du fémur ?

Pour éviter les fractures de l’extrémité supérieure du fémur, plusieurs mesures de prévention sont possibles :

  • Pratiquez une activité physique régulière.
  • Adoptez une alimentation senior saine et équilibrée riche en calcium et en vitamines.
  • Limitez autant que possible les traitements psychotropes comme les somnifères ou les antidépresseurs.
  • Aménagez votre domicile pour réduire le risque de chute : installez des barres d’appui, supprimez les tapis, désencombrez les couloirs, etc.
  • Enfin, prenez rendez-vous chez un ophtalmologue si vous souffrez de troubles de la vue !

Vous l’aurez compris, les conséquences d’une fracture du col du fémur chez une personne âgée sont graves. Même si la chirurgie a fait d’énormes progrès dans le traitement des fractures, la prévention est essentielle pour réduire le risque de cassure.

Besoin d’une complémentaire adaptée à vos besoins ?

Obtenir un devis
Sommaire