tout-comprendre-du-remboursement-optique
Santé | ven 22/05/2020 - 11:25

Tout comprendre du remboursement optique

L'optique est un poste coûteux et traditionnellement mal pris en charge par la Sécurité sociale.
 
En effet, le remboursement est particulièrement bas pour les lunettes (monture et verres), les lentilles sont rarement remboursées, et les opérations de la vue (myopie, astigmatisme, presbytie, etc.) sont considérées comme des opérations de confort et ne sont donc jamais remboursées.
 
Avant de choisir votre mutuelle, faites le point sur vos dépenses à venir et dans tous les cas, privilégiez les mutuelles optiques qui vous accordent un forfait en euros (et non en pourcentage) valable pour l’année. 

Quel remboursement pour des lunettes de vue ?

Depuis le 1er janvier 2020, la mise en place du panier « 100 % santé » a complètement changé le remboursement des lunettes.

En effet, cette réforme vous permet l'accès à des lunettes sans reste à charge. Votre opticien doit obligatoirement vous proposer un panier 100% santé classe A et un panier aux tarifs libres dit de classe B.

Quelles sont les caractéristiques de la classe A ?

  • Montures : 17 modèles différents de montures pour adultes, et 10 modèles différent pour les enfants ; en 2 coloris différents. Le prix des montures sans reste à charge sera de maximum 30 €.
  • Verres : traite l'ensemble des troubles visuels avec un équipement de qualité esthétique (amincissement) et technique (anti-rayures et anti-reflets). Le prix des verres dépendra de la correction (par exemple 75 € pour les deux yeux pour une myopie moyenne) et sera pris en charge à 100 %.

Quelles sont les caractéristiques de la classe B ?

  • Montures : plafond de remboursement des contrats responsables : 100€
  • Verres : plafond de remboursement des contrats responsables selon la pathologie et traitement (Norme ISO / Anti-rayure / Anti-reflet / Anti UV)
     

Avec un tarif moyen de 350€ la paire de lunette, il est facile de comprendre que le reste à charge en cas de choix du panier classe B très important même avec une bonne complémentaire santé.
 
Si vous avez des besoins en optique, choisissez une formule qui vous accorde un forfait en euros (et non en pourcentage).

Les mutuelles remboursent les montures avec un plafond maximum fixé à 100 €. Concernant les verres, le remboursement peut se chiffrer à plusieurs centaines d’euros (470 € maximum pour des verres simples, 850 € maximum pour des verres complexes).

Quel remboursement pour des lentilles ?

Le remboursement des lentilles n’est que rarement pris en charge par l’Assurance Maladie, sauf si vous disposez d’une prescription médicale pour les pathologies suivantes :

  • Astigmatisme irrégulier
  • Myopie égale ou supérieure à 8 dioptries
  • Strabisme accommodatif
  • Aphakie
  • Anisométropie à 3 dioptries
  • Kératocône

Dans ces cas-là, l’Assurance Maladie rembourse 60 % du tarif de convention annuel fixé à 39,48 € quel que soit le type de lentilles (réutilisables ou non, journalières ou hebdomadaires, etc.), et quel que soit le degré de correction.
 
Il convient à nouveau de faire un point précis sur vos besoins : évaluez le nombre de boîtes à acheter, selon si vous portez des lentilles mensuelles ou journalières, et estimez leur coût annuel total.
 
Certaines mutuelles ne remboursent aucunement les lentilles, d’autres les remboursent sur la base de 100% du tarif de convention (soit 39,48 euros au total, incluant le remboursement Sécu), lorsque d’autres proposent un remboursement sous la forme d’un forfait annuel : à nouveau, privilégiez le forfait annuel en euros !

Quel remboursement de la chirurgie réfractive ? 

La chirurgie réfractive de l’œil est un traitement définitif aux troubles de la vue. Sur le long terme, c’est une solution économique qui vous évitera les frais continus en équipement (lunettes et/ou lentilles). En revanche, ce traitement est coûteux et l’Assurance Maladie ne le prend pas en charge, car elle le considère comme une opération de confort.
 
Pour information, une telle opération vous coûtera au minimum 1 000 €.

Sachez que certaines mutuelles acceptent de prendre en charge plusieurs centaines d’euros par œil. Attention néanmoins, certains contrats prévoient que seul un œil peut être remboursé par an, ce qui n'est pas très pratique !
 
Enfin, privilégiez une complémentaire santé qui couvre bien le remboursement de cet acte pour les troubles qui vous concernent (myopie, astigmatisme, presbytie, etc.). En effet, certains contrats prévoient le remboursement de l’opération de la myopie mais ne remboursent pas l’opération de la presbytie par exemple. 

 

Ces sujets pourraient vous intéresser :