Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)
Santé | ven 18/12/2020 - 13:25

Thérapies cognitivo-comportementales (TCC) : quel remboursement ?

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est reconnue scientifiquement et intervient sur un trouble précis que le patient souhaite traiter.

Les psychologues et psychiatres peuvent pratiquer ce type de thérapie cependant leurs différents statuts n’ouvrent pas les mêmes droits en matière de remboursement. Avant d’envisager un traitement, pensez bien à vérifier votre taux de remboursement.

Santiane votre courtier comparateur vous accompagne dans vos démarches et vous aide à trouver la complémentaire adaptée à vos besoins.

Qu’est-ce qu’une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ?

Les TCC sont le résultat du regroupement des thérapies cognitives et comportementales développées respectivement dans les années 50 et 70. Ces thérapies se sont développées en réaction à la psychanalyse classique qui ne parvenait pas à résoudre certains problèmes et s’attachait trop à l’étude du subconscient du patient.

Le but d’une thérapie cognitivo-comportementale est de créer un échange pour comprendre vos besoins, vos attentes et d'identifier l’origine de votre trouble. L'interaction est primordial pour créer un rapport de confiance : le psychothérapeute au cours de votre échange donnera son avis et vous pourrez très bien ne pas être d’accord. 

Quand envisager une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ?

Les TCC peuvent vous aider à régler plusieurs types de troubles :

  • Alimentaires (anorexie, boulimie,...)
  • Sommeils (fatigue chronique, insomnie)
  • Dépendances (alcool, tabac, sexe…)
  • Humeur (un traitement médicamenteux peut être envisagé dans les cas les plus sérieux)
  • Anxiété (phobie sociale, TOC, trouble panique, agoraphobie, trouble de stress post-traumatique)

Certains troubles de l’anxiété relèvent de l’anxiété importante et sont pris à 100% par l’Assurance Maladie.

Comment se déroule une thérapie cognitivo-comportementale (TCC)?

Le psychothérapeute dans un premier temps fera un état des lieux, de vos besoins et de vos attentes. Il faudra plusieurs séances pour installer un climat de confiance et déterminer le nombre de séances dont vous aurez besoin. Plusieurs principes sont fondamentales au déroulement d’une session :

  • La pédagogie
  • La collaboration avec le patient
  • L'interactivité

Il est conseillé de consulter au moins deux praticiens avant de vous lancer dans ce type de traitement, il est nécessaire de vous sentir à l’aise au cours de ces séances.

Quelles sont les techniques utilisées ?

Selon vos besoins et le type de vos troubles, votre praticien pourra vous proposer des séances individuelles ou en groupes. Différents types d’exercices peuvent être utilisés :

  • Techniques de respiration et relaxation, essentiellement pour la gestion et la prévention
  • Techniques comportementales, désensibilisation par une exposition graduelle aux situations provoquant les troubles
  • Techniques cognitives, visent à modifier les fausses croyances de la personnes

Combien de temps dure une TCC ?

Les thérapies cognitivo-comportementales sont brèves, à raison de 8 à 10 semaines. Les séances peuvent durer de 30 à 60 minutes en thérapie individuelle. Votre praticien selon votre pathologie pourra vous proposer des séances collectives. Dans ce cas-là, la durée sera entre 2h et 2h30.

Tarifs et remboursements des thérapies cognitivo-comportementales ?

Quel praticien choisir pour une TCC ?

Pour pouvoir réaliser des thérapies cognitivo-comportementales il faut dans un premier temps obtenir un  master en psychologie ou un doctorat en médecine. Par la suite, le praticien doit suivre une formation théorique et pratique en psychopathologie clinique. Il obtient ainsi le titre de psychothérapeute qui lui donne le droit de pratiquer des TCC.

Dans le cas du doctorat en médecine, le futur praticien pourra suivre un parcours de médecine généraliste ou se spécialiser en psychiatrie. Un psychiatre est donc un médecin à l’inverse du psychologue et peut ainsi prescrire des médicaments.

La différence pour vous sera le montant pris en charge par la Sécurité sociale. Un psychothérapeute ayant une formation en médecine sera remboursé contrairement à un psychothérapeute d’origine universitaire.

Attention, certaines personnes n’ayant pas de formation sérieuse proposent des séances de TCC. Assurez-vous avant toute chose des diplômes du praticien que vous souhaitez consulter.

Quel remboursement de la Sécurité sociale pour une TCC ?

Le prix moyen d’une séance chez un psychothérapeute est de 50 à 70€, cependant il n’y aura de remboursement que si vous consultez un praticien avec un diplôme de psychiatre. Le montant du tarif de convention dépendra de son secteur : 46,70€ pour un psychiatre de niveau 1 et 39€ pour un psychiatre de niveau 2.

La prise en charge de l’Assurance Maladie est de 70% seulement en cas de respect du parcours de soin. Si vous consultez un psychiatre sans ordonnance de votre médecin traitant, le remboursement ne sera que de 30%.

Pour les 16-25 ans, le respect du parcours de soins coordonnées n’est pas une obligation pour bénéficier du remboursement à 70% du tarif de convention.

Respect du parcours de soin Taux de remboursement Tarif de convention Montant du remboursement de la Sécurité sociale*
Oui 70% 46,70€ ou 39€ 31,69€ ou 13,01€
Non 30% 46,70€ ou 39€ 26,30€ ou 10,70€

*Les prix de remboursement affichés tiennent compte du retrait de la participation forfaitaire (1€)

 

Cas particulier de l’anxiété importante qui rentre dans le cas de l’ALD 23 et qui est prise en charge intégralement par l’Assurance Maladie. Il s’agit de troubles de l’humeur récurrents ou persistants : 

  • Troubles dépressifs récurrents (au moins 3 épisodes)
  • Troubles bipolaires
  • Troubles de l’humeur persistants et sévères

Ce type de maladie peut entraîner une hospitalisation, prise en charge à hauteur de 80% par la Sécurité sociale.

Quel remboursement de complémentaire pour une TCC ?

Avant d’entamer ce type de traitement, il vous faudra vous assurer que votre complémentaire santé rembourse bien les médecins spécialistes ou la médecine de prévention. 

 

Consultation chez un psychiatre
Les complémentaires santé peuvent monter de 100 à 300% du tarif de convention pour le remboursement d’un médecin spécialiste (catégorie OPTAM).

La formule Malakoff Humanis NéoSanté rembourse à hauteur de 225% du tarif de convention. Pour une consultation chez un psychiatre de niveau 1 à hauteur de 60€, le remboursement sera intégral.

 

Consultation chez un psychologue 
La consultation d’un psychologue rentre dans le cadre de la médecine douce. Les complémentaires appliquent 2 limites au remboursement :

  • Le prix de la consultation
  • Le nombre de consultations par an

 

Cas particulier de l’angoisse importante (ALD23)
En cas d’hospitalisation, n’oubliez pas de vous assurer d’une bonne prise en charge de votre complémentaire pour tous les frais annexes (chambre particulière, tv…).

 

Vous l’aurez compris, les thérapies cognitivo-comportementales peuvent coûter assez cher selon le spécialiste consulté et la pathologie dont vous souffrez. Assurez-vous d’avoir une complémentaire qui couvre ce type de besoin.

Pour obtenir un devis pour votre mutuelle sur vos besoins, consultez un expert Santiane qui répondra gratuitement à toutes vos questions.
 

Ces sujets pourraient vous intéresser :