Chirurgie maxillo-faciale
Santé | ven 04/12/2020 - 14:35

Chirurgie de la mâchoire : quel remboursement ?

Qu’est-ce qu'une chirurgie des mâchoires ? La chirurgie maxillo-faciale, regroupe l’ensemble des opérations liées aux malformations, pathologies ou traumatismes de la sphère oro-faciale, c’est-à-dire la bouche, les dents, les mâchoires et le visage.

Elle peut aussi bien s’exercer sur la mâchoire inférieure (mandibule) que sur la mâchoire supérieure (maxillaire). Le maxillaire correspond au support de la dentition supérieure mais sert également de support aux cavités orbitaires et aux fosses nasales.

Santiane, votre courtier comparateur fait le point avec vous sur les spécificités de ce type d’intervention, vos besoins et vos droits.

La chirurgie maxillofaciale : une spécialité qui regroupe de nombreux domaines de compétences

La chirurgie maxillo-faciale regroupe un large champs d’interventions, toutes touchant à la sphère crânio-maxillo-faciale :

  • La chirurgie orthognatique (corrige l’alignement des dents)
  • Les cancers des voies aéro-digestives supérieures, dits «cancers ORL» qui ont un envahissement de la mâchoire
  • La traumatologie crânio-maxillo-faciale (en cas de dommages portés au visage et au crâne)
  • Greffes osseuses, extractions de dents dites «à risque» (dents de sagesse)... 

Qu’est-ce que la chirurgie orthognatique et dans quels cas l'effectuer ?

La chirurgie orthognatique est une spécialité qui vise à corriger l’alignement des mâchoires et des dents, souvent associée à un traitement orthodontique. Le but est d’améliorer la fonction et l’apparence des mâchoires. Elle peut être envisagée dans le traitement de différentes pathologies (prognathisme, rétrognathisme, palais trop “petit”…) qui sont généralement d’origine congénitale.

Ces interventions peuvent être nécessaire en cas de :

  • Problèmes de mastication
  • Apparence asymétrique du visage 
  • Malocclusion (incapacité à fermer les lèvres sans forcer)
  • Apnée du sommeil
  • Usure des dents
  • Béance (espace entre les les dents du haut et du bas)
  • Sourire gingival (découvrement de la gencive lors d’un sourire)

Qu’est-ce que la chirurgie crânio-maxillo-faciale et dans quels cas l'effectuer ?

Ce type de chirurgie regroupe le reste des cas dans lesquels le chirurgien maxillo-facial pourra opérer c’est-à-dire en cas de cancer, trauma et pathologies buccales.

Dans le cas d’un cancer ORL, il s’agit d’une ablation d’une partie ou de la totalité de la mâchoire (maxillectomie). Celle-ci est bien souvent accompagnée d’une reconstruction (qui peut être simultanée ou postérieure), considérée comme étant de la chirurgie reconstructive. Dans le cas d’une résection des glandes salivaires, on parlera de sous-maxillectomie.

Le chirurgien spécialiste pourra également intervenir en cas de traumatisme (accident, coup,..) et réalisera une chirurgie réparatrice et/ou reconstructive.

Il interviendra également sur certaines pathologies, parodontale (gingivite, parodontite), extractions de dents à risque…

Chirurgie réparatrice ou esthétique ?

Chirurgie reconstructive, réparatrice, esthétique… Il est bien souvent difficile d’identifier de quel type d’intervention il s’agit. Dans bien des cas, les termes de «chirurgie réparatrice» et «chirurgie reconstructive» regroupent les mêmes types d’intervention.

Que ce soit en cas de malformation (sous-développement des mâchoires, «bec de lièvre»), d’ablation ou de traumatisme, il s’agira de chirurgie réparatrice ou reconstructive et non de chirurgie esthétique.

Quel spécialiste consulter ?

La stomatologie est née avec l’apparition des «gueules cassées» de la première guerre mondiale dans le but de reconstruire leur visage. Aujourd’hui, on ne parle plus de stomatologie mais de chirurgien maxillo-facial et stomatologue, à différencier du chirurgien dentaire. En effet, ce dernier n’opère pas au niveau des mâchoires mais de la cavité bucco-dentaire et traite des pathologies comme les caries, gingivites, extractions dentaires….

Comme c’est un domaine qui touche le visage, bien souvent les chirurgiens possédant la spécialisation maxillo-faciale seront des chirurgiens ORL.

La chirurgie maxillo-faciale : hospitalisation, intervention et suivi-postopératoire

Quelles étapes pour la chirurgie orthognatique ?

Le réalignement des mâchoires nécessitent la pose d’appareils dentaires en amont (6 à 18 mois) afin de réaligner les dents. Après la chirurgie, ils serviront à maintenir les mâchoires alignées. 

La chirurgie des mâchoires est considérée comme assez lourde. Elle nécessite une anesthésie générale et une hospitalisation de 1 à 3 jours. Le chirurgien peut décider d’opérer une seule mâchoire ou les deux en même temps (chirurgie bimaxillaire).

Le chirurgien passe par l’intérieur de la bouche pour accéder aux mâchoires, ne laissant aucune cicatrices visible à l’extérieur. Une fois la mâchoire repositionnée, des plaques de titane seront utilisées pour bloquer la mâchoire. Elles ne seront retirées que s’il y a une infection ou une gêne.

Dans le cas d’une chirurgie sur la mandibule, un pansement mentonnier sera utilisé afin de recoller les tissus et limiter la formation d’œdème. Comme dit précédemment ce type d’acte assez lourd entraîne des saignements, bleus, difficultés à parler, à mastiquer, à déglutir… Vous devrez adapter votre régime alimentaire pendant un certain temps.

Vous l’aurez compris, ce type d'intervention nécessite un arrêt de travail d’au moins deux semaines voire un mois.

Quelles étapes pour la maxillectomie ?

La maxillectomie peut se limiter au retrait d’une partie de la gencive, du palais ou s’étendre à la mâchoire.

L’opération se déroule également sous anesthésie générale. La durée de l’hospitalisation peut être variable en fonction de l’importance de l’ablation et de la reconstruction. Encore une fois attendez-vous à des saignements, bleus, difficultés à parler, à mastiquer, à déglutir… Dans certains cas, vous aurez peut-être besoin d’assistance pour vous alimenter, à l’aide de tube.

Il faudra là encore adapter votre alimentation le temps de retrouver toute votre mobilité. La durée de votre convalescence sera variable en fonction de l’importance de votre intervention.

Tarifs et remboursements d’une chirurgie maxillo-faciale

Bien souvent ces actes sont remboursés et ne nécessitent pas d’accord préalable. Ils sont regroupés sous plusieurs codes CCAM (Classification Commune des Actes Médicaux) et il peut être compliqué pour vous d’identifier précisément quel coût aura votre opération.

Le cas particulier de la chirurgie orthognatique ?

La particularité de ce type d’intervention est qu’il est complété par un traitement orthodontique qui peut s’avérer être très long (2 à 3 ans) et très coûteux. En effet, il est usuel d’envisager ce type d’intervention au terme de la croissance osseuse, or l’orthodontie n’est pas remboursée après l’âge de 16 ans. 

Dans le cas d’un traitement orthodontique associé à une chirurgie, seuls 193,50€ sont remboursés par la Sécurité sociale, l’équivalent d’un semestre. Vous l’aurez compris, vos frais risquent de monter assez rapidement ! Il est important de vérifier quels sont vos besoins pour vous assurer de la prise en charge de votre complémentaire santé avant d’entamer ce type de traitement.

Quel remboursement de la Sécurité sociale ?

Dans le cas d’un réalignement des mâchoires (chirurgie orthognatique), les tarifs de convention (TC) peuvent varier de 170,87€ à 956,44€. Pour une maxillectomie, le TC oscille entre 359,59€ à 615,23€. Ces actes sont pris en charge à 100% par la Sécurité sociale.

Attention, si une chirurgie complémentaire est envisagée comme une génioplastie (chirurgie du menton) dans le cas d’une avancée de la mandibule (mâchoire inférieure), il s’agira d’une chirurgie esthétique et ne sera pas remboursée. Pensez à vérifier le montant remboursé par votre complémentaire santé.

Pour ce qui est de l’hospitalisation, l’Assurance Maladie rembourse à hauteur de 80%. Ce sont les éventuels dépassements d’honoraires, du chirurgien comme de l’anesthésiste qui peuvent très vite monter. Sans compter, si vous souhaitez bénéficier d’une chambre privée, d’une télé….

Comme le cancer rentre dans les ALD (Affection à Longue Durée), beaucoup de frais annexes comme le transport seront pris en charge par l’Assurance Maladie. 

Quel remboursement de la complémentaire santé?

Si vous planifiez de réaliser une opération des mâchoires, il faudra vous assurer que votre complémentaire santé rembourse les soins orthodontiques et/ou les frais dépassements d’honoraires et de frais hospitaliers.

Il est difficile d’évaluer le montant de ce type de dépassement. Ceux-ci sont liés à votre géographie, aux praticiens et au type d’établissement dans lequel vous souhaitez vous faire opérer.

Certaines complémentaires proposent des forfaits pour l’orthodontie adulte, mais ne vous attendez pas à des miracles. Les frais d’orthodontie restent un poste de dépense très coûteux.

Pour bénéficier de conseils spécialisés, rendez-vous sur le formulaire en ligne pour effectuer une demande de devis auprès d’un expert Santiane.