Imagerie médicale : quel remboursement ?

La prise en charge des frais d'imagerie médicale

L’imagerie médicale regroupe les différentes techniques permettant de fournir une reproduction visuelle du corps humain sans devoir recourir à la chirurgie. Ainsi, la radiographie, l’IRM, le scanner et l’échographie font partie des actes d’imagerie médicale.
Prescrit par un médecin, l’examen d’imagerie médicale se déroule dans un centre spécialisé en ville, ou à l’hôpital.

Comment est-il pris en charge par l’Assurance Maladie ? Suivez notre guide !

Le principe de remboursement de l’imagerie médicale par la Sécurité Sociale

Pour chaque acte d’imagerie médicale, l’Assurance Maladie fixe un « tarif de convention », d’ailleurs très variable selon les actes. Ce tarif sert de base pour déterminer le montant de la prise en charge par la Sécurité Sociale : la plupart des actes d’imagerie médicale sont en effet remboursés par la Sécu à hauteur de 70% de leur tarif de convention.

Pour les 30% restants, il est nécessaire de se tourner vers sa mutuelle santé qui, en fonction des garanties souscrites, complètera le remboursement de l’Assurance Maladie.

Seule exception à cette règle : l’échographie du 3ème trimestre dans le cadre d’une grossesse est prise en charge à 100%.

 


Bon à savoir

Pour bénéficier d’une prise en charge Sécu à 70%, le patient doit avoir respecté le parcours de soins coordonnés (examen prescrit par son médecin traitant, ou par un spécialiste qui lui a été adressé). Sinon, sa prise en charge baisse à 30%.
 


 

Les tarifs de convention des actes d’imagerie médicale

 

La radiographie

La radiographie utilise les rayons X, qui permettent d’obtenir des clichés des structures internes du corps, notamment les os et les masses tumorales. Elle est par exemple beaucoup utilisée pour observer des éventuelles fractures en orthopédie, détecter des rhumatismes, observer l’état des poumons, ou encore dépister le cancer du sein (mammographie).  

Les tarifs de convention d’un examen radiographique varient selon la zone du corps étudiée :

  • Radio d’un membre (bras, coude, main, pied, poignet…) : 27,50 €
  • Radio pulmonaire : 28,16 €
  • Mammographie : 66,42 €
  • Colonne lombaire : 66,42 €
  • Colonne cervicale : 58,32 €
  • Panoramique dentaire : 29,16 €
  • Ostéodensitométrie : 40 €
  • Télémétrie du rachis : 46,55 €

 

IRM (Imagerie à Résonance Magnétique)

L’IRM est un examen fondée sur une technique avancée qui permet d’obtenir une succession d’images de l’intérieur du corps, sans contact direct avec le patient. Du fait de sa technicité, cet examen coûte cher et se divise en 2 coûts : le « forfait technique », et les honoraires médicaux qui y sont liés.

Le 1er coût est pris en charge par la Sécu à un taux fixe :

  • 244,68 € pour un forfait technique à taux plein
  • 85,68 € pour un forfait technique à taux réduit

Les honoraires médicaux sont pris en charge, comme d’habitude, à hauteur de 70%.

 

L’échographie

L’échographie permet de visualiser des organes internes grâce à une sonde diffusant des ondes ultrasonores. On peut ainsi observer le cœur, les organes digestifs (foie, rate, pancréas, vésicule biliaire), urinaires (vessie, reins) et génitaux (prostate et testicules, ovaires et utérus). 

On a particulièrement recours à l’échographie au cours de la grossesse, où un examen est prévu à chaque trimestre.

Tarif de convention des échographies réalisées dans le cadre de la grossesse :

  • 1er trimestre : 48,35€
  • 2ème trimestre : 81,92€
  • 3ème trimestre : 73,99€

Comme indiqué précédemment, la dernière échographie est prise en charge par la Sécu à 100% de ce tarif, contrairement aux deux premières qui ne le sont qu’à hauteur de 70%.