Quel remboursement pour le traitement des allergies ?

remboursement_allergies_S

L’allergie correspond à une réaction anormale et disproportionnée de l’organisme lors d’un contact avec une substance étrangère, aussi appelée allergène, présente dans l’environnement et habituellement inoffensive.

Les types d’allergies sont nombreux, et l’on constate une augmentation constante du nombre de personnes allergiques depuis plusieurs décennies ; ce phénomène est souvent attribué aux évolutions et conséquences de nos modes de vie.

Votre comparateur de mutuelles Santiane.fr vous aide à mieux connaître ces pathologies et assurer un remboursement optimal pour l'allergologue

Une recrudescence généralisée des réactions allergiques 

En France, on estime que 25% à 30 % de la population nationale souffre d’allergie, un phénomène en recrudescence depuis les trente dernières années.
Plusieurs facteurs sont mis en avant, notamment le réchauffement climatique, la pollution atmosphérique, ou encore les changements des modes de vie et habitudes de consommation qui nous rendent plus exposés et plus sensibles aux substances allergènes.

Causes et symptômes des allergies 

La prédisposition génétique de l’individu (ou « terrain atopique »), qui favorise la fabrication par le système immunitaire d’anticorps IgE spécifiquement dirigés contre une substance allergène, est le facteur majeur d’apparition d’allergies.

Les principaux allergènes connus sont :

  • les allergènes aériens (pneumallergènes ou aéro-allergènes) : allergènes intérieurs comme les acariens, les poils d’animaux ou les moisissures ; allergènes extérieurs comme les pollens ;
  • les allergènes alimentaires (trophallergènes) : lait de vache, œufs de poule, arachide, poissons et fruits de mer, sésame, fruits à coque… ;
  • les allergènes médicamenteux : antibiotiques (spécifiquement les béta-lactamines), anti-inflammatoires non stéroïdiens, curares… ;
  • le venin d'hyménoptère (abeilles, guêpes, frelons, bourdons) ou de serpent.
Les symptômes, qui se déclenchent de façon isolée dans le temps, se succèdent ou se manifestent simultanément, peuvent être :
  • cutanés (eczéma ou dermatite atopique, urticaire) -ce sont les plus fréquents ;
  • respiratoires (rhinite, asthme) ;
  • oculaires (conjonctivite) ;
  • oedémateux (gonflement au niveau du visage ou de la gorge; ex. oedème de Quincke) ;
  • généralisés (anaphylaxie ou choc anaphylactique : réaction allergique grave dont la prise en charge médicale doit être immédiate).

Les traitements et solutions thérapeuthiques aux allergies

En cas d’apparition de symptômes d‘allergie, il est nécessaire de contacter son médecin traitant qui pourra vous prodiguer conseils premiers soins et vous rediriger vers un spécialiste appelé médecin allergologue, le plus à même de réaliser un diagnostic et de vous prescrire un traitement adapté.

Le diagnostic : identification de la source de l’allergie

Il consiste en un interrogatoire précis mené par le spécialiste portant sur les symptômes, les circonstances d’apparition, l’existence d’éventuels antécédents, les conditions et habitudes de vie du patient. S’ensuit un examen clinique (poumons, yeux, nez, peau…), puis la réalisation éventuelle de tests cutanés (“prick-test”, “intradermo-réaction”, “patch test”), dont les résultats  sont visibles quelques minutes après le test ou 48h plus tard.
En cas de doute ou d’incohérence, ces tests peuvent être complétés par des analyses sanguines permettant mesurer la dose d’anticorps IgE -responsables des réactions allergiques- présents dans l’organisme.

Le traitement ponctuel par la prise de médicament

L’allergie est souvent traitée par antihistaminiques et/ou corticoïdes (pilules, liquides, gouttes, crèmes…) qui peuvent être remplacés ou complétés par un traitement homéopathique. Certains de ces médicament s’obtiennent en vente libre, d’autres sur ordonnance.

Les méthodes de suppression définitive de l’allergie

  • la suppression de l'exposition aux allergènes
Éviction de l'allergène du régime du patient : facilement applicable pour les cas d’allergies alimentaires ou médicamenteuses, elle reste compliquée voire impossible en cas d‘allergies respiratoires (pollen, acariens, poils d’animaux...), d'allergènes multiples -difficilement évitables en totalité- ou mal identifiés.
  • la désensibilisation ou immunothérapie allergénique (ITA)
En cas d’allergie récurrente (saisonnière) ou réellement invalidante, une solution adaptée est la désensibilisation ou immunothérapie allergénique (ITA) ; elle consiste à exposer progressivement l’organisme à des substances allergènes (par injection sous-cutanée ou prise sublinguale) pendant une longue période (plusieurs mois voire plusieurs années), afin de stimuler le système immunitaire et à rendre le patient tolérant à l'allergène de manière définitive.

Quelle prise en charge par l’Assurance maladie et les mutuelles ?

Le remboursement des allergies par l’Assurance maladie est variable selon le traitement suivi et la pratique tarifaire du praticien.
Comme souvent, pour bénéficier de la meilleure prise en charge par l’Assurance maladie, il est essentiel de respecter le parcours de soins coordonnés : consulter en premier lieu votre médecin traitant, qui vous redirigera ensuite vers un spécialiste allergologue si nécessaire.

Le remboursement des consultations chez l'allergologue

La Sécurité sociale rembourse 70% du Tarif de Convention (25 €) de la consultation chez médecin allergologue de secteur 1 (qui ne pratique pas de dépassements d’honoraires), ce qui revient à un remboursement de 25 € x 0.70 - 1 € (participation forfaitaire toujours à la charge du patient) = 16,50 €.
 
Votre complémentaire santé pourra prendre en charge les 30% restant pour bénéficier d’un remboursement intégral.
 
Attention : si vous ne respectez pas le parcours de soins coordonnés, le taux de remboursement de la Sécurité Sociale chutera à 30% du Tarif de Convention.
 
Dans le cas d’une consultation chez un généraliste ou allergologue de secteur 2 ou de secteur 3, la Sécurité sociale ne prend pas en charge les dépassements d’honoraires au-delà du Tarif de Convention.
 
Le rôle de votre mutuelle sera alors d’autant plus important pour rembourser selon votre contrat tout ou une partie des dépassements d’honoraires pratiqués par l'allergologue.

Le remboursement des médicaments luttant contre les allergies

 
Concernant la prise en charge des médicaments par la Sécurité sociale, elle varie fortement en fonction de leur nature :
  • 100% pour les médicaments définis comme “irremplaçables” ;
  • 65% pour les médicaments appartenant à la catégorie Service médical rendu (SMR) “important” ;
  • 30% pour les médicaments ayant un SMR “modéré” ;
  • 15% pour les médicaments ayant un SMR “faible”.
 Concernant les traitements homéopathiques et leur remboursement, vous trouverez ici un article consacré à ce sujet. A noter : depuis Mars 2015, la Sécurité sociale prend en charge à 60% l’achat d’aliments sans gluten figurant dans la "Liste des Produits et Prestations Remboursables", dans le respect des plafonds de remboursement établis.

Pour bien choisir votre mutuelle, n’hésitez pas à consulter Santiane.fr 

Pour s’assurer que votre mutuelle assure un remboursement optimal de vos dépenses, Santiane met à votre disposition gratuitement des conseillers experts qui vous guideront dans le choix de la mutuelle qui correspond le plus à vos besoins.