La pose d’implant mammaire : modalités, prix et reboursement

Prix_implants_mammaires_s

La pose d’implant mammaire, qu’elle soit à visée esthétique ou réparatrice, est une opération chirurgicale à ne pas négliger tant par son coût que les implications qu’elle peut avoir.
 
Qu’elle soit fondée sur un désir ou un besoin, cette décision doit donc être mûrie préalablement et préparée avec l’accompagnement de votre médecin traitant et de votre gynécologue, puis d’un chirurgien plastique.
 
Votre partenaire Santiane.fr vous propose dans cet article quelques conseils pour réaliser cette démarche en conscience et confiance.
 

Opter pour une augmentation mammaire : pourquoi, comment ?

Une augmentation mammaire peut être justifiée par la reconstitution d’une poitrine suite à une ablation (“mastectomie”) lors d’un cancer du sein, à la correction d’une malformation de la poitrine (par exemple une asymétrie forte), ou encore à la volonté d’augmenter le volume mammaire pour des raisons de préférence esthétique.
 
L’augmentation mammaire, qui vise à redonner volume et forme à la poitrine, peut-être réalisée selon les deux modalités suivantes :

  • la pose d’une prothèse externe : Elle consiste à porter un coussinet par-dessus la peau, inséré à l’intérieur d’un soutien-gorge adapté. Elle permet d’éviter - au moins dans un 1er temps - l’opération d’augmentation mammaire suite à une mastectomie. Parmi les prothèses externes, on distingue :
  • les prothèses textiles : transitoires,  elles permettent une compensation de la forme du sein manquant immédiatement après l’opération de mastectomie pendant la phase de cicatrisation ;
  • les prothèses standards en silicone : définitives, elles sont homogènes et adaptées à tous les cas standards ;
  • les prothèses techniques en silicone non adhérentes : définitives, elles sont non homogènes et utilisables uniquement dans le cas de certains symptômes (présence ou risque d’œdème, de lymphœdème, douleurs cervicales ou dorsales, adhérences cicatricielles, arthrose…) ;
  • les prothèses techniques en silicone adhérentes : similaires aux non adhérentes, elles disposent d’une couche de silicone adhérente en contact direct avec la peau ; il faut ainsi respecter un délai de cicatrisation minimum de 14 mois après l’opération avant de les utiliser.
  • la pose d’une prothèse interne : aussi appelée “implant mammaire”, elle est généralement constituée d’une enveloppe de silicone (qui peut aussi être une mousse de polyuréthane) remplie de gel de silicone ou de sérum physiologique (solution saline).

Le nombre de choix possibles pour un même volume est généralement large, environ une dizaine d’options. En dehors du volume, les paramètres principaux à déterminer sont :

  • la texture de l’enveloppe : lisse, micro-texturée, texturée, macro-texturée
  • la substance de remplissage : gel de silicone ou sérum physiologique
  • la forme : rond, anatomique (en “goutte d’eau”) ou asymétrique
  • le profil ou projection : bas, modéré, haut

La pose de ce type de prothèse nécessite une opération chirurgicale conséquente et pouvant comporter certaines complications (inflammation, durcissement, rupture de la prothèse, développement -rare- de cancer...), il est donc primordial de soigneusement préparer l’opération avec votre médecin et/ou gynécologue et votre chirurgien plastique.

Prix et remboursement des implants mammaires

Dans le cas de prothèses externes
 
Ce type de prothèse mammaire est remboursé à 100% par l’Assurance Maladie, sous réserve que le médecin ait bien complété :

 

Type de prothèse Base de remboursement Taux de remboursement
Prothèse textile 25€ 100%
Prothèse standard en silicone 180€ 100%
Prothèse technique en silicone 240€ 100%

 
Si la patiente souhaite privilégier un type de prothèse mammaire plus onéreux que celle prévue par la prescription médicale, le reste à charge sera à payer par la patiente ou sa mutuelle santé. Certaines mutuelles offrent des taux de remboursement supérieurs à 100% qui permettent d’arriver à un remboursement intégral de la prothèse, il donc est important de prendre en compte ces éléments dans le choix de votre prestataire et de votre contrat.
 
A noter : les soutien-gorge adaptés au port de la prothèse ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale mais peuvent être remboursés en partie ou totalement par certaines mutuelles.
 
Dans le cas d’une opération chirurgicale et la pose d’implants mammaires
 
Il est important de préciser que la chirurgie à dimension purement esthétique n’est en aucun cas prise en charge par la Sécurité Sociale. L‘augmentation mammaire est remboursée par l’Assurance Maladie uniquement dans le cadre de chirurgie réparatrice, qui vise à redonner son intégrité au corps, par exemple dans les cas suivants :

  • Reconstruction face à une ALD : une personne ayant subi une mastectomie suite à un cancer du sein, dans ce cas le recours à une prothèse interne fait partie des frais remboursables ;
  • Malformation congénitale : par exemple des seins dits “tubéreux”, une poitrine fortement asymétrique (plus de deux tailles de bonnet d’écart) ou une hypotrophie mammaire (taille inférieure à un bonnet A) peuvent être une raison valide pour bénéficier d’un remboursement de l’implant mammaire par la Sécurité Sociale et la mutuelle après accord préalable (aussi appelé “entente préalable”) ;
  • Remplacement d’une prothèse défectueuse : certaines patientes viennent à avoir besoin de nouveaux implants mammaires plusieurs années après une opération. Ceux-ci sont remboursables uniquement si les anciens implants avaient déjà été pris en charge.

 
Le coût d’une opération chirurgicale se situe généralement entre 2 000€ et 6 000€. On constate des variations de prix (selon les établissements et les praticiens), auxquels s’ajoutent des dépassements d’honoraires pratiqués par une grande partie des chirurgiens.
 
La base de remboursement de la Sécurité Sociale pour ce type d’implant étant de 370€, il est fortement recommandé de faire appel à une complémentaire santé en mesure de proposer des taux de remboursement dépassant largement les 100%. Vous pouvez par exemple consulter l’offre Initial+ du prestataire Néoliane qui propose dans son tableau de garanties des taux atteignant les 250%. Vous trouverez ce produit disponible sur Santiane.fr.

Votre comparateur Santiane.fr vous aide à comparer les prestations existantes sur le marché : n’hésitez pas à remplir le très court formulaire en page d’accueil de Santiane.fr pour solliciter nos téléconseillers et obtenir un accompagnement gratuit dans votre démarche, ainsi que des réponses à toutes vos questions ; nos conseillers seront ravis de vous guider.