Quelle mutuelle pour la pose d'implants, de prothèses et appareils dentaires ?

Couronne, appareil dentaire, bridge, inlay-core, implant : les remboursements pratiqués

Contrairement aux soins dentaires « conservateurs » (détartrage, extraction de dent, amalgame et autres soins de caries), les prix des prothèses et appareillages dentaires sont fixés librement par les chirurgiens-dentistes et dépassent très largement les tarifs reconnus par la Sécurité Sociale. Bien que fixé à 70%, le remboursement de l'Assurance Maladie ne couvre donc qu'une petite partie du montant de ces actes.

L'implant dentaire est quant à lui considéré comme un acte hors nomenclature et n'est donc pas pris en charge par la Sécurité Sociale.

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous le montant des remboursements fixés par la Sécurité Sociale par type de soins face au montant réel constaté dans la pratique :

 

Soin dentaire Tarif conventionnel Taux de remboursement Montant remboursé Prix moyen réel constaté
Couronne dentaire 107.5€ 70 % 75.25€ 300 à 900 €
Inlay-core 122.5€ 70 % 85.78€ 150 à 400 €
Appareil dentaire 1 à 3 dent(s) 64.5€ 70 % 45.15€ 300 à 2000 €
Appareil dentaire complet 182.5€ 70 % 127.75€ 300 à 2000 €
Bridge 279.5€ 70 % 195.65€ 250 à 350 €
Implant dentaire 0 € Hors nomenclature : non remboursé 0 € 600 à 2000 €

Source : ameli.fr

Dans ces conditions, le choix d'une bonne mutuelle dentaire est donc crucial !

Comment trouver une bonne mutuelle pour les dépenses dentaires élevées ?

Afin d'anticiper vos dépenses, demandez d'abord un devis à votre chirurgien-dentiste.

Il est également recommandé de confronter le diagnostic de votre praticien à d'autres avis, car certains pourraient vous proposer des solutions plus coûteuses que d'autres. En effet dans un même cas, un dentiste pourrait par exemple vous recommander le recours à l'implant dentaire tandis qu'un autre pourrait proposer des techniques alternatives moins onéreuses telles que la pose d'un bridge ou d'un implant sans greffe osseuse.

Comparez ensuite les complémentaires santés, en privilégiant une garantie minimum de 150 % compte tenu des prix pratiqués sur le marché. Pour que l'opération soit rentable, optez pour une garantie qui vous rembourse au plus près de votre dépense et à moindre coût. Ne visez pas forcément un remboursement intégral : cela n'est pas nécessairement rentable. En effet, le remboursement accordé ne compense pas forcément en totalité la dépense liée à la cotisation.

Un exemple en images dans le cas d'une pose de couronne dentaire :

 

Pour ce qui est de l'implant dentaire, les mutuelles qui couvrent cet acte proposent généralement un forfait annuel en euros. Confrontez les montants proposés au coût indiqué sur votre devis.

Enfin, vérifiez si la mutuelle impose un plafond annuel de remboursement, c'est-à-dire un montant au-delà duquel vous ne pourrez pas être remboursé de vos soins avant l'année suivante.

Comment réduire le coût de ses dépenses dentaires ?

Les soins dentaires hors soins courants étant particulièrement onéreux, vous ne pourrez pas toujours compter entièrement sur votre mutuelle pour couvrir l'intégralité des soins. Pensez alors également à quelques astuces qui peuvent vous permettre de faire baisser la facture.

Privilégiez les réseaux de soins

Les réseaux de soins disposent d'un carnet d'adresses de chirurgiens-dentistes proposant des tarifs compétitifs. En pratique, un réseau de soins permet d'accéder à des tarifs directement négociés auprès des praticiens. Ces tarifs sont généralement facturés 15 % à 20 % moins cher.

Soins en France ou à l'étranger ?

Les tarifs dentaires pratiqués dans certains pays étrangers sont compétitifs et quelques mutuelles prennent en charge ces soins s'ils sont effectués dans l'Union Européenne. Si vous envisagez la pose d'un seul implant alors soignez-vous en France car le suivi de vos soins sera mieux assuré. En revanche, si vous prévoyez plusieurs implants dentaires, l'étranger peut être un moyen de vous soigner à moindre coût. Pour plus d'informations sur la prise en charge des soins à l'étranger, consultez le site ameli.fr.