fauteuil-roulant-remboursement
Santé | ven 22/05/2020 - 12:22

Achat d’un fauteuil roulant : prix et remboursement

Dans certains cas de handicap moteur majeur, l’utilisation d’un fauteuil roulant automatique ou manuel comme aide à la mobilité peut s’avérer nécessaire.
 
Nécessitant obligatoirement la prescription d’un médecin, la location ou l’achat d’un tel équipement médical doit s’accompagner d’une analyse de l’usage et des besoins du patient.
 
Le choix d’un fauteuil roulant est dicté par de nombreux critères, il résulte souvent complexe et représente un investissement conséquent : quels aspects prendre en compte ? à quel budget prévoir ? quel niveau de remboursement attendre de l’Assurance maladie et des complémentaires ?
 
Santiane, votre courtier comparateur spécialiste des mutuelles seniors vous aide à répondre à ces questions et à faire les bons choix.

Le fauteuil roulant, une aide à la mobilité sur prescription

La prescription de la part d’un médecin est nécessaire, elle se fera selon le handicap, les besoins et le confort du patient.
 
Parallèlement, il est possible voire recommandé de prendre des conseils auprès de différents praticiens comme les ergothérapeutes, kinésithérapeutes ou un neurologue pour vous guider votre choix.
 

Comment acquérir un fauteuil roulant ?

Obtenir une prescription médicale pour un fauteuil roulant

La prescription médicale établira la nature de l’acquisition (location+durée ou achat) et les différentes caractéristiques attendues du fauteuil roulant pour répondre au besoin, notamment :

  • la durée d’utilisation ;
  • le mode de propulsion (manuel/électrique) ;
  • les spécificités techniques et options. 

Il existe des fauteuils roulants manuels, électriques, ou pliants qui permettent une grande variété d’usages (au travail, dans le sport…).
 

Se renseigner sur l’offre

Il est judicieux de contacter différents fournisseurs et demander plusieurs devis, et solliciter différents avis de professionnels médicaux pour choisir un équipement réellement adapté. Il est aussi important d’aborder des aspects comme la reprise d'un ancien fauteuil, la garantie, etc, dans votre prise d’information.

Le renouvellement par prescription

Un renouvellement se base également sur une prescription par un professionnel de santé ; et peut être demandé dans les situations suivantes :
 

  • modification de l'état du patient (dégradation de l’état de santé, perte d’autonomie...) ;
  • usure du fauteuil roulant ;
  • passage du fauteuil roulant hors période de garantie. 

Il n'existe pas de durée réglementaire après laquelle un renouvellement doit être prescrit, cela dépend des situations de chacun.

Quel est le prix d’un fauteuil roulant ?

 Il existe de nombreux types de fauteuils, automatiques/motorisés ou manuels, que l’on peut configurer pour une situation précise ou au contraire très flexibles et adaptables aux contraintes de chacun.
 
C’est généralement ce critère de l’adaptabilité du fauteuil qui prévaut sur les autres aspects du produit lors de l’achat.
 
Le prix varie au sein d’une large fourchette pouvant varier entre 300 € et une dizaine de milliers d’euros, selon le degré d’équipement technique du fauteuil, et des accessoires utiles associés comme un support dorsal, un appui-tête ou des coussins rembourrés...
De plus, il ne faut pas négliger l’entretien du fauteuil (changement de roue, sellerie, accoudoir, batterie, pièces électriques, etc.), qui générera également un coût additionnel.
 
Cela rend important le rôle des complémentaires santé qui permettent de couvrir immédiatement ou rapidement d’importantes sommes potentiellement non remboursées par l’Assurance maladie.

Quel remboursement pour un fauteuil roulant par la mutuelle et la Sécurité Sociale ?


Le remboursement d’un fauteuil roulant par la Sécurité Sociale

Il est nécessaire que le médecin prescripteur envoie une demande d’entente préalable au service de contrôle médical de l'Assurance Maladie ; seul ce document joint à l’ordonnance permettra d’accéder à un remboursement.
 
Il est aussi important de prendre en compte que le fauteuil doit être reconnu par l'État, il doit figurer dans la liste des équipements certifiés par le CERAH (Centre d'Etudes et de Recherche sur l'Appareillage des Handicapés).
 
Voici des intervalles de remboursement par type de fauteuil :

  • Fauteuil roulant à propulsion manuelle : 395 à 960 €
  • Fauteuil roulant à propulsion électrique : 2700 à 3900 €
  • Fauteuil roulant verticalisateur (utilisateur en position assise ou verticale) : 1500 à 5200 €

Le détail de la prise en charge par l’Assurance maladie peut être consulté dans la Liste des Produits et des Prestations de l’Assurance maladie, au chapitre “Véhicules pour Handicapés Physiques”.
 
A noter : une demande de remboursement est aussi possible pour les pièces et interventions de réparations non couvertes par la garantie produit, elle ne nécessite pas de prescription médicale mais dans certains cas une demande d’entente préalable.

Le remboursement d’un fauteuil roulant par les mutuelles

 La part du prix du fauteuil non remboursés par l’Assurance maladie, qui représente un reste à la charge du patient (aussi appelé “ticket modérateur”), il peut facilement prendre des proportions conséquentes pour ce type d’équipement -plusieurs centaines voire milliers d’euros.
 
L’intervention des complémentaires santé s'avère donc particulièrement bienvenue, à condition de bien choisir son niveau de garantie car les montants remboursés varient fortement d’une mutuelle à l’autre et d’un forfait à l’autre.
 
Pour la plupart des mutuelles ce poste apparaît sur le poste appareillage mais il y a aussi souvent un renfort dit handicap qui peut être utilisé dans ce cas-là.
 
Sur le produit NéoSanté vendu sur Santiane le renfort handicap oscille entre 150€ et 500€ en fonction de la gamme choisie. Par contre ce montant n’est utilisable qu’une fois tous les 3 ans.