Accouchement : prévoir les coûts et remboursements

Avoir un enfant est un événement que beaucoup de familles attendent avec impatience. Source de joie, l’accouchement est aussi à l’origine de nombreuses dépenses d’ordre médical, qui peuvent toutefois être remboursées par la caisse nationale d’assurance maladie et votre mutuelle.

Coûts et remboursements

Accoucher en France coûte en moyenne entre 300€ et 3 000€. La Sécurité Sociale rembourse à 100% les frais de maternité, sur la base d'un tarif de référence fixé à 313,50€ pour une grossesse classique et 418€ pour une grossesse multiple. Pour se faire rembourser cette somme, il vous suffit de présenter votre carte vitale à chaque étape de la prise en charge (échographie, prise de sang, visite de suivi, entrée à la maternité...).

Les couts et remboursements associés à un accouchement

Jusque là, tout va bien. Cependant, le coût des examens et de votre accouchement peut bien souvent dépasser ce montant de base, en raison des dépassements d'honoraires auxquels vous pourrez être exposé. Cela dépend notamment du professionnel de santé que vous consultez (il peut exercer en Secteur 2 et pratiquer des dépassements) ainsi que de la structure dans laquelle vous choisissez d'accoucher (hopital ou clinique privée).

C'est ici que votre mutuelle intervient, en prenant en charge le coût supplémentaire non remboursé par la Sécu. 

Les garanties de votre complémentaire santé se présentent souvent sous la forme d’un pourcentage, fixé sur le tarif de base de la Sécurité Sociale. Par exemple, un remboursement à 200% signifie que le remboursement total que vous percevrez sera égal au double du tarif de base fixé par la Sécu pour le soin en question,. Attention, ce montant inclut déjà la part remboursée par la Sécu !

Face à ces subtilités, il est donc important de comparer les offres de mutuelles du marché avant le début de votre grossesse, vous pourrez ainsi évaluer tranquillement les points forts et les points faibles de votre mutuelle actuelle sur ce poste de dépense. Si besoin, vous pourrez aussi choisir de changer de mutuelle si vous vous rendez compte que la vôtre est moins avantageuse sur les remboursements liés à la grossesse. Il est important de faire autant que possible cet effort avant le début de votre grossesse : vous serez ainsi prise en charge dès les premiers examens !

Accouchement et coûts supplémentaires

Comme indiqué, de nombreux dépassements d’honoraires peuvent intervenir tout au long de la grossesse, portant aussi bien sur les honoraires des praticiens que sur le tarif des soins en eux-mêmes. La péridurale, par exemple, est souvent soumise à des surcoûts.

Sachez aussi que la prise en charge par la Sécurité Sociale (et certaines mutuelles) ne peut intervenir que dans les hôpitaux et cliniques conventionnés : faites donc attention si vous souhaitez faire appel à des structures privées. Notez également que les frais de confort (TV, téléphone, chambre individuelle...) sont à votre unique charge ou à celle de votre complémentaire santé, selon le niveau de garanties que vous avez souscrit.

Enfin, si vous souhaitez bénéficier de services supplémentaires tels que des stages de préparation à l’accouchement, notez que ceux-ci sont remboursés par la Sécu à hauteur de 8 séances maximum. Au-delà, les frais seront à votre charge (ou à celle de votre mutuelle, si ceci est prévu dans les garanties).