Consultation de vétérinaires comportementalistes : quelle prise en charge ?

Les animaux domestiques ne sont pas épargnés par certains troubles du comportement : un chien exagérément anxieux, mais aussi un chat agressif et destructeur peuvent faire l’objet d’un suivi par un vétérinaire comportementaliste. Le coût relativement élevé de ces consultations constitue une excellente raison de souscrire une assurance santé pour votre animal de compagnie.

Vétérinaire comportementaliste : un spécialiste efficace mais coûteux

Comment sont remboursées les consultations de vétérinaire comportementaliste ?

Le vétérinaire dit « comportementaliste » est en fait un praticien qui a suivi une formation spécialisée à la suite de sept années d’études, et qui a reçu un diplôme en éthologie animale et troubles du comportement. Ce professionnel est capable de venir en aide à un grand nombre de propriétaires désemparés, en diagnostiquant précisément un trouble du comportement chez l’animal et en proposant une thérapie adaptée.

Cette dernière peut prendre la forme de simples séances de dressage, ou inclure un traitement à base de substances psychotropes.

 

Le prix moyen constaté d’une consultation chez un vétérinaire comportementaliste est compris entre 90 et 150€. La facture totale peut donc s’alourdir très vite si votre animal domestique nécessite un minimum de suivi.

Une prise en charge par votre assurance santé animale, sous conditions

De nombreuses assurances spécialisées dans la protection de la santé de votre animal proposent des remboursements partiels dans le domaine de la médecine vétérinaire comportementale, plus ou moins généreux en fonction de la formule choisie. Cette couverture, la plupart du temps, prendra la forme d’un forfait accordé à l’année (par exemple 300€).

Le remboursement est typiquement soumis à des conditions précises. Il faudra, le plus souvent, prendre soin de bien sélectionner un vétérinaire spécialiste et diplômé. De nombreux éducateurs canins interviennent en effet sur les troubles du comportement, mais leurs prestations ne seront pas reconnues par votre assurance. Certaines formules, par ailleurs, exigent que le trouble du comportement ait pour cause ou conséquence une pathologie physique de l’animal, qui sera traitée en parallèle. Relisez donc bien les conditions avant de signer !