Arrêter de fumer : comment votre mutuelle peut vous aider

Arret du tabac : comment votre mutuelle peut vous aider

Lorsque l'on discute de l'arrêt du tabac avec des fumeurs, on évoque principalement la difficulté physique et morale liée au manque.

En revanche, on parle rarement du coût associé à cette décision. Pourtant, si le fumeur réalise des économies en arrêtant d'acheter des cigarettes, il débourse en revanche une petite somme en substituts pour l'aider à décrocher.

Heureusement, certaines mutuelles santé peuvent vous épauler dans ce moment difficile !

Les aides de la Sécurité Sociale

Depuis 2007, date de l'interdiction de fumer dans les lieux publics, la Sécurité Sociale prend en charge une partie des frais de sevrage tabagique. Cette prise en charge prend la forme d'un forfait annuel de 50 euros par bénéficiaire, visant à rembourser les traitements nicotiniques de substitution (patchs, gommes, inhalateurs). Un remboursement qui est donc plus symbolique qu'adapté au coût réel du traitement (plusieurs centaines d'euros en pratique).

Le forfait est augmenté à 150€ pour les femmes enceintes qui décident d'arrêter de fumer.

Notez que pour bénéficier du remboursement de l'Assurance Maladie, il vous faudra une ordonnance de votre médecin (ou de votre sage-femme en cas de grossesse).

Les aides de votre mutuelle santé

Complément de remboursement

Certains contrats de complémentaires santé prévoient des garanties dites de "sevrage tabagique". Dans ce cas, votre mutuelle rembourse tout ou partie du reste à charge des traitements nicotiniques de substitution. Souvent, ces garanties s'expriment sous la forme d'un forfait annuel de quelques dizaines d'euros.

Vous trouverez principalement ce type de garanties dans les formules milieu de gamme et haut de gamme, rarement dans les formules d'entrée de gamme.

Prise en charge des méthodes alternatives

De nombreux fumeurs, en plus ou à la place des médicaments à base de nicotine, ont recours à la médecine douce pour les aider à arrêter. Homéopathie, hypnose, acupuncture : toutes ces disciplines ont fait leurs preuves.

Ca tombe bien ! De plus en plus de mutuelles proposent un forfait de prise en charge de ces médecines alternatives. Selon les mutuelles et les formules, toutes les disciplines ne sont pas incluses, vérifiez bien la liste des médecines douces concernées avant de souscrire.