Frais d'hospitalisation : comment choisir son établissement ?

Le prix d'une intervention peut varier fortement selon que celle-ci ait lieu dans un hôpital public ou une clinique privée, ce qui peut rendre les frais d'hospitalisation très variables selon l'endroit choisi.

Voici les principaux facteurs à prendre en compte lors de votre sélection :

 

Hôpital public ou clinique privée ?

Que ce soit en hôpital public ou bien en clinique privée, dans le cadre d'une hospitalisation l'Assurance Maladie prend en charge 80 % du tarif de convention des soins. Une partie des frais reste donc toujours à la charge du patient. C'est le cas pour le ticket modérateur mais également pour des frais annexes tels que le forfait journalier hospitalier ou encore les prestations liées au confort (chambre particulière, télévision).

A l'exception des hôpitaux privés non conventionnés, tous les hôpitaux utilisent le système du tiers payant qui dispense les patients de l'avance des frais.

Toutefois, malgré une prise en charge identique de l'Assurance Maladie, les prix pratiqués par les cliniques privées sont structurellement supérieurs à ceux pratiqués dans les hôpitaux publics. La cause : les dépassements d'honoraires, les frais de séjour et les prestations de confort qui gonflent la facture.

Pour les médecins qui pratiquent des dépassements d'honoraires, ceux-ci devront vous présenter un devis si le coût de l'intervention dépasse les 70 €.

Si le patient bénéficie de la CMU, du régime Alsace Moselle ou bien s'il est déclaré en Affection Longue Durée (ALD), alors la Sécurité Sociale prendra en charge 100 % du tarif de convention des frais médicaux. Le forfait journalier hospitalier et les dépenses de confort restent à la charge du patient ou de sa mutuelle. Il est à noter que celle-ci ne pratique pas nécessairement le remboursement des frais hospitaliers engagés dans les hôpitaux privés non conventionnés.

 

Partenariats, palmarès et accréditations

Certaines complémentaires santé incitent leurs adhérents à se rendre dans des hôpitaux spécifiques en nouant des partenariats avec ceux-ci. Ainsi, s'ils sont soignés dans le cadre de ce partenariat, les adhérents peuvent bénéficier de services supplémentaires tels que l'avance des frais d'hospitalisation au-delà du tarif de convention.

Même si ces partenariats ne peuvent pas en théorie influer sur le prix de la prestation, les modalités de remboursement peuvent être plus intéressantes pour le patient. Ces modalités sont détaillées dans les conditions générales du contrat d'assurance.

Pour aller plus loin, les patients peuvent se référer au palmarès des établissements hospitaliers et ainsi mieux faire leur choix en fonction de leurs affections. Ce classement périodique révèle la performance des établissements face aux principales pathologies.

Enfin, les accréditations et certifications de la HAS (Haute Autorité de Santé) fournissent des informations sur le niveau de qualité et de sécurité des soins. Le rapport est disponible sur le site officiel de la HAS.