Les frais à l'étranger sont-ils pris en charge par ma mutuelle ?

La prise en charge des frais de santé à l'étranger

Ah, les vacances à l'étranger, le dépaysement, la sensation d'évasion... mais avant d'en profiter, un tel voyage nécessite un peu plus de préparation qu'une escapade en France : passeport, visa, billets d'avion, monnaie locale... et couverture santé

En effet chaque pays dispose de son propre système de santé, il est donc bon de se renseigner sur les modalités de prise en charge de vos frais en cas de souci sur place. Suivez les conseils de Santiane votre courtier comparateur de mutuelle.

Je voyage en Europe

Si vous êtes affilié à l’Assurance Maladie en France, un accord européen permet la prise en charge de vos frais de santé effectués au sein de l’Union Européenne et de l’Espace Economique Européen.
 


Les pays concernés

Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne (y compris les îles Baléares et Canaries), Estonie, France (métropole, Guadeloupe, Martinique, Guyane française, la Réunion), Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal (y compris les archipels de Madère et des Açores), République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord, Gibraltar), Slovaquie, Slovénie, Suède.
 


 
Selon les accords mis en place avec chaque pays, vous pouvez soit être entièrement dispensé de l’avance des frais, soit devoir avancer l’argent et vous faire ensuite rembourser. Dans tous les cas, le fonctionnement est le même que pour des soins effectués en France : la Sécurité Sociale rembourse sa part, et votre mutuelle complètera en fonction du reste à charge et des modalités de votre contrat.

Pour bénéficier de cette prise en charge, il faut obligatoirement avoir sur soi sa Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). Pour l’obtenir, faites-en la demande sur le site ameli.fr - rubrique « mon compte / mes demandes », vous l’obtiendrez dans un délai de 15 jours.

Attention, celle-ci n’est valable qu’un an : pensez à la renouveler ! De même, elle est strictement personnelle contrairement à la Carte Vitale française : chaque membre de votre famille doit disposer de sa propre carte, y compris les enfants de moins de 16 ans.
 
Si vous ne possédez pas cette carte ou si vous avez dû faire l’avance des frais, envoyez une demande de remboursement à votre retour, à votre CPAM, accompagnée du formulaire S3125  « Soins reçus à l’étranger »

Je voyage en dehors de l’Union Européenne

Si vous voyagez hors Europe, il vous reste une chance de voir vos frais pris en charge, si le pays en question a signé un accord bilatéral de Sécurité Sociale avec la France.

Si ce n’est pas le cas, vous devrez le plus souvent supporter vous-mêmes les frais engagés à l’étranger. Il est possible de faire une demande de remboursement auprès de l’Assurance Maladie à votre retour, qui sera étudiée par un médecin conseil, mais sachez que celle-ci n’aboutit pas toujours de manière favorable.

 


Cas particulier : soins prévus à l'avance avec autorisation préalable

Certains patients français peuvent avoir à subir des soins à l’étranger planifiés, notamment si ceux-ci ne sont pas réalisables en France. Dans ce cas, l’assuré peut alors effectuer une demande de prise en charge préalable auprès de l’Assurance Maladie avant de se rendre à l'étranger. La condition : prouver que ces soins sont médicalement nécessaires, indisponibles en France et qu’il n’existe pas d’alternative.