Départ en retraite : 5 bonnes raisons de changer de mutuelle

Départ en retraite : pourquoi changer de mutuelle est une bonne idée

Vous venez de prendre votre retraite : parmi le flot de formalités administratives à accomplir se pose la question de votre couverture santé. Et c'est une question qu'il ne faut pas négliger !
Il est possible de conserver votre mutuelle d'entreprise à titre individuel si vous étiez salarié, ou votre mutuelle d'actif si vous exerciez en tant qu'indépendant. 

Dans tous les cas, il est pourtant souvent plus avantageux de souscrire un nouveau contrat à votre départ en retraite que de conserver votre mutuelle d'actif. Certains contrats, dits "seniors", sont en effet spécifiquement pensés pour les besoins des plus de 55 ans.

Santiane votre courtier compareteur de mutuelle en fait la preuve en 5 points :

1. Les garanties proposées par votre mutuelle d'entreprise ne sont plus adaptées à vos besoins

Les contrats collectifs sont généralement pensés en fonction des besoins des actifs. Or, vous n'aurez par exemple sûrement plus besoin d'une prise en charge de la chambre de maternité ou des frais d'orthodontie ! Pourquoi cotiser pour des prestations dont vous ne profiterez pas ? Une mutuelle spéciale senior n'inclue pas ces garanties devenues inutiles et peut ainsi se permettre d'intégrer, au contraire, d'autres garanties plus adaptées.

2. Vous souhaitez au contraire renforcer certains postes de santé

Vous pourriez, dans les années à venir, devoir faire face à plus de dépenses sur des postes tels que l'hospitalisation ou les consultations de médecins spécialistes (cardiologues, neurologues...). A budget égal, un contrat spécial "senior" vous offrira des garanties beaucoup plus adaptées que votre ancienne mutuelle sur ce type de poste.

3. Votre mutuelle d'actif devient trop coûteuse à titre individuel

Lorsque vous étiez salarié, votre entreprise prenait probablement en charge une partie de votre cotisation de mutuelle. Par exemple, vous déboursiez 30 € de votre côté, mais votre entreprise déboursait également 30 €, pour une cotisation qui était donc en réalité de 60 €.
Une fois en retraite, rares sont les entreprises qui proposent de continuer à prendre en charge une partie de votre cotisation. Vous vous retrouverez donc à devoir prendre en charge l'intégralité du montant de la cotisation, soit 60 € dans notre exemple contre seulement 30 € précédemment.

4. ...Voire BEAUCOUP trop coûteuse !

A votre départ en retraite, votre assureur actuel se doit de vous proposer un contrat aux garanties équivalentes à votre précédent contrat collectif. Il a néanmoins le droit d'appliquer une majoration de la cotisation, dans la limite de 50 %. La note peut vite augmenter !

5. Une mutuelle spéciale retraité vous proposera souvent des "petits plus" intéressants

Forfaits cures thermales, remboursement du dépistage du cancer du colon, prise en charge des frais d'ostéopathie... les contrats seniors intègrent souvent des forfaits supplémentaires pour des dépenses spécifiques à cette tranche d'âge.
 


Décidé à changer de mutuelle ? Ne tardez pas trop !

De nombreuses complémentaires n'acceptent plus de nouveaux adhérents à partir d'un certain âge, lorsque les dépenses de santé commencent à augmenter (le plus souvent autour de 75-80 ans). Au contraire, si au moment où vous atteignez cet âge-là vous êtes déjà adhérent depuis plusieurs années, votre assureur n'aura pas le droit de résilier votre contrat à sa guise. Mieux vaut donc souscrire lorsque vous êtes encore dans votre cinquantaine ou soixantaine ! 

Une fois votre décision prise, prenez le temps de vous faire une idée des différentes offres du marché en les comparant et en demandant des devis : c'est gratuit et sans engagement.
Pour cela, vous pouvez utiliser notre comparateur de mutuelles : il vous suffit de renseigner vos besoins et vos priorités (contrat économique ou besoins importants sur des postes spécifiques), nous vous conseillerons les meilleures mutuelles adaptées à votre profil.