Le remboursement des frais hospitaliers

Comprendre le remboursement hospitalier

Un séjour en hôpital est souvent synonyme de dépenses imprévues et élevées : forfait chambre particulière, frais pour un lit d'accompagnant, frais de télévision, frais de téléphone, forfait journalier hospitalier, etc. Dans de tels cas, mieux vaut se doter d’une complémentaire santé qui vous offre de solides garanties sur le poste hospitalisation.
 
Les dépassements d’honoraires peuvent également être importants, en particulier si vous optez pour des cliniques privées.
 
Que votre séjour ait lieu à l'hôpital ou en clinique, interrogez l'établissement sur les prix pratiqués et demandez un devis pour éviter toute mauvaise surprise.
 
Pensez également à demander à l'établissement s’il est conventionné ou non. Si non, le remboursement de la Sécurité Sociale (ou Assurance Maladie, les deux termes désignent le même organisme) et de la mutuelle pourraient être inférieurs. 

Le remboursement des frais de séjour

Les frais de séjour correspondent à l’ensemble des frais liés à votre séjour à l’hôpital : coût d’occupation de la chambre, repas… Ces frais s’élèvent généralement à plus de 1 000 € par jour et peuvent atteindre 3 000 à 4 000 € par jour.
 
L’Assurance Maladie prend ces frais à charge à hauteur de 80% (à 100% dans certains cas très spécifiques). Les 20% restant peuvent néanmoins s’avérer particulièrement élevés : 20% de 4000 €… Cela fait pas moins 800 € par jour !
 
Nous vous conseillons donc une mutuelle vous remboursant à hauteur de 100% dans le cas d’un établissement public conventionné, plus de 100% dans les autres cas.

Le remboursement des frais de chirurgie et d'anesthésie

Dans les établissements privés, les chirurgiens et anesthésistes procèdent, pour beaucoup, à des dépassements d’honoraires parfois importants (en moyenne 2 fois le tarif de base). Dans les établissements publics, hormis les professeurs renommés, les médecins exercent sans dépassements d’honoraires.
 
A nouveau, le choix de votre mutuelle dépendra principalement de l’établissement. Si vous optez pour une clinique privée, dans laquelle vous aurez de grandes chances d’être soumis à des dépassements d’honoraires, nous vous conseillons de choisir une mutuelle remboursant à hauteur de 150% à 200% les honoraires de chirurgie et d'anesthésie.

Quelle que soit votre situation, en cas d'intervention chirurgicale, demandez un devis détaillé à votre chirurgien. Ce devis doit également inclure les honoraires de l'anesthésiste.

Le remboursement de la chambre particulière

Malheureusement, si vous demandez à bénéficier d’une chambre particulière, celle-ci ne vous sera jamais remboursée par l’Assurance Maladie qui considère cette prestation comme une prestation de confort.
 
Pourtant, un séjour à l'hôpital est rarement une partie de plaisir, on n’a pas forcément envie de devoir en plus cohabiter avec un(e) inconnu(e), l’entendre ronfler la nuit, partager la salle de bains et se disputer sur le programme TV ! Or, la chambre double est le "standard" de nombreux établissements de santé…
 
Heureusement, vous avez la possibilité de demander à profiter d'une chambre individuelle, dite chambre particulière. Selon les établissements, une chambre seule est facturée entre 60€ en hôpital public jusqu'à plus de 150€ en clinique privée. Renseignez-vous avant votre hospitalisation afin de connaître les tarifs.
 
Dans tous les cas, si une hospitalisation est à l’ordre du jour et que vous souhaitez bénéficier du calme et du confort d’une chambre particulière, nous ne saurions que trop vous conseiller de choisir une mutuelle proposant un forfait journalier de 50 à 80€.

Le remboursement des frais accompagnants

Dans certains cas, un proche peut rester au chevet de l’assuré à l’hôpital avec une prise en charge de ces frais (installation d’un lit supplémentaire, repas) par la mutuelle.
 
Ces services supplémentaires ne sont en aucun cas pris en charge par l’Assurance Maladie : seule votre mutuelle les remboursera éventuellement.
 
Ce remboursement est souvent proposé sous forme d’un forfait en euros.

Le remboursement du transport du malade

La Sécurité Sociale rembourse les frais de transport domicile-hôpital à hauteur de 65 % du tarif kilométrique de convention (0,30 €/km).
 
Néanmoins, le prix du transport varie selon la distance à parcourir, le moyen utilisé, les services annexes, l’horaire, et des dépassements d’honoraires.
 
Pour vous assurer un remboursement de l’Assurance Maladie, demandez au préalable l’accord de leur service médical, notamment pour les trajets longue distance.