5 astuces pour remplacer le sel

Le sel en grande quantité est mauvais pour la santé. Malheureusement, notre alimentation quotidienne nous en apporte plus que nécessaire : plats préparés, boites de conserve, sur-consommation d’aliments naturellement salés… Cet apport excessif peut être à l’origine de divers problèmes de santé, notamment au niveau artériel, cardio-vasculaire ou rénal.

Il existe pourtant des alternatives toutes aussi gustatives ! Que vous soyez contraint de limiter votre consommation ou que vous souhaitez prévenir le risque, voici quelques astuces pour vous en passer.

Les alternatives salées

Consommer moins de sel, c'est possible

Le sel diététique

Il s’agit d’un sel spécifique composé d’un mélange de sels minéraux, qui possède 65% de sodium en moins que le sel classique. L’utilisation est identique à celle du sel classique. En d’autres termes : le goût est quasiment le même, les inconvénients en moins !

Le sel fou

Ce n’est pas une blague ! Très peu connu, le sel fou est une spécialité de l’île de Ré qui se fait encore rare dans le commerce. Il s’agit en fait d’un mélange de sel et d’épices (plusieurs types de poivre, paprika, coriandre, thym, etc…). Le mélange est donc moins concentré en sel, mais tout aussi “relevé”, ce qui en fait un excellent condiment pour accompagner les plats de viande ou de poisson par exemple.

D'autres condiments plus sains

Les épices 

Cette alternative permet de relever les plats en apportant d’autres saveurs. Certaines épices comportent en outre de nombreux bienfaits : propriétés antioxydantes et anti-cancer, aide à protéger le système cardio-vasculaire et cérébral, sources de minéraux indispensables. Notamment : le poivre, la cannelle, le paprika, le gingembre, le cumin…. 

Les herbes aromatiques 

Vous pouvez les consommer à volonté ! Ces herbes apportent une multitude de saveurs pour relever vos plats tout en profitant de leurs nombreuses vertus. Et vous n’avez que l’embarras du choix : basilic (anti-nauséeux), menthe (vertus digestives), cerfeuil (diurétique), thym (antiseptique) ou encore le persil, l’estragon, le romarin, la coriandre…

Les condiments japonais

La cuisine japonaise regorge d’ingrédients healthy qui apportent de la saveur aux plats sans les surcharger. On peut par exemple citer le gomasio, un condiment à base de sel marin, sésame grillé et d’algues, parfait pour saupoudrer sur les salades et crudités. Attention, le gomasio ne se cuit pas, contentez-vous de l’utiliser pour des plats crus ou après la cuisson !

Les algues nori, utilisés pour confectionner les sushis, existent également sous forme de paillettes à saupoudrer dans vos assiettes.