Grossesse : les examens obligatoires et leur prise en charge

Le remboursement des examens obligatoires pendant la grossesse

La grossesse peut être source de nombreuses angoisses de la part de la future maman et de son entourage. Est-ce-que tout va bien ? Mes symptômes sont-ils normaux ou alarmants ? Quand dois-je consulter ?

Rassurez-vous : le suivi de la grossesse en France est très rigoureux, jalonné de nombreux examens dont 7 qui sont obligatoires.

En voici la liste et les conditions de remboursements par la Sécurité Sociale et votre mutuelle santé.

Quels sont les examens obligatoires ?

1er examen prénatal et 1ère échographie (avant 15 semaines)

Cet examen permet de constater officiellement la grossesse et de définir le suivi médical à mettre en place (selon vos antécédents, risques, etc.). A cet effet, des analyses en laboratoire vous seront prescrites (dépistage du VIH et des MST, toxoplasmose, analyses sanguines).
A l'issue de cette consultation, vous obtiendrez une déclaration de grossesse, à envoyer à votre Caisse de Sécurité Sociale et d'Allocations Familiales. 

Une 1ère echographie sera réalisée, entre 11 et 13 semaines d'aménorrhée, afn de dater la grossesse et de déterminer la date approximative de l'accouchement. 

2ème examen prénatal (4e mois)

Il permet de vérifier l’avancement de la grossesse et la santé générale du bébé et de la maman. En cas de risque de toxoplasmose ou de trisomie 21, un examen sérologique peut être réalisé.

3ème examen prénatal et 2ème échographie (5e mois)

Examen de suivi, il permet de vérifier que tout va bien et de faire le bilan de l’échographie qui l’accompagne. Cette échographie, dite échographie morphologique, est très attendue puisqu’elle permet de connaitre le sexe du bébé

4ème examen prénatal (6e mois)

Examen de suivi classique, il permet aussi de faire un test pour l’hépatite B.

5ème examen prénatal (7e mois)

Un examen classique à nouveau, permettant notamment de surveiller la taille du bébé, d'écouter son coeur, et de contrôler par exemple votre tension artérielle. 

6ème examen prénatal et 3ème échographie (8e mois)

Cet examen, accompagné d'une échographie dite de bien-être foetal, permet de vérifier la croissance du bébé et le bon fonctionnement de tous les organes, de confirmer le sexe si l’échographie du 5e mois n’était pas certaine et de vérifier la position du bébé en vue de l’accouchement.

Dernier examen prénatal (9e mois)

C’est pendant cette consultation que votre médecin décidera de la voie d’accouchement (basse ou césarienne), notamment si le bébé se présente par le siège ou que votre bassin est très étroit (une radiographie du bassin peut être prescrite pour statuer). Vous devrez également voir l’anesthésiste pour pouvoir bénéficier d’une péridurale le jour J.

Prise en charge par la Sécu et votre mutuelle

L'Assurance Maladie prend en charge à 100% les frais de base des 7 examens prénataux obligatoires. Attention : ce pourcentage ne signifie pas que tout est gratuit, il signifie que la Sécurité Sociale prend en charge 100% du tarif de convention défini pour ce type de consultations et d'actes médicaux. Si des dépassements d'honoraires sont pratiqués sur ces examens, ils resteront à votre charge.

Les échographies sont remboursées à 70% du tarif de convention jusqu’au 5ème mois, et à 100% ensuite. L’accouchement, la péridurale et les frais de séjour à l’hôpital (dans la limite de 12 jours) sont également pris en charge à 100%. En revanche, tous les autres frais sont remboursés à hauteur de 70% du tarif de convention seulement.

Afin de ne pas avoir à payer de votre poche les 30% restant à votre charge ainsi que les éventuels dépassements d'honoraires, mieux vaut donc disposer d’une bonne mutuelle pour les jeunes mamans. N'hésitez pas à comparer les offres du marché avant même votre grossesse, si celle-ci est planifiée, pour bénéficier d'une mutuelle adaptée dès le début !