Faut-il rattacher son conjoint à sa mutuelle d'entreprise ?

Rattacher son conjoint à sa mutuelle d'entreprise

Au 1er janvier 2016, toutes les entreprises devront mettre en place une mutuelle collective pour leurs salariés, mutuelle qui sera financée au minimum à 50 % par l’employeur. Dans ce cadre, l’adhésion à cette mutuelle sera obligatoire pour la plupart des salariés, qui pourront choisir de faire adhérer leurs ayants-droits (enfants et conjoint) à cette complémentaire santé.

Bien qu’il n’existe aucune obligation de rattacher son conjoint à sa mutuelle d’entreprise, cette possibilité permet aux deux conjoints de bénéficier d’une couverture performante à moindre prix. Mais est-il toujours avantageux de le faire ?

Rattacher son conjoint à sa mutuelle d’entreprise, une bonne idée ?

Il faut savoir que la possibilité de rattacher son conjoint et ses enfants à son contrat collectif n’est pas systématique, certaines mutuelles ne permettant tout simplement pas l’adhésion des proches. Mais celles-ci restent encore aujourd’hui très minoritaires et la plupart des assureurs permettent aux ayants-droits de souscrire à la mutuelle de l’entreprise : il suffit alors d’en faire la demande expresse.

Rattacher son conjoint à sa mutuelle d’entreprise est une idée plutôt intéressante pour plusieurs raisons. Premier argument : les mutuelles collectives obligatoires proposent généralement des garanties de meilleure qualité que les contrats individuels, à cotisation égale. En effet, les contrats collectifs ayant été négociés sur des volumes importants, ceci permet d'obtenir de la part des assureurs des garanties élevées à des prix raisonnables. 

Il est également possible d’y trouver un avantage en termes de simplification puisqu’au lieu de multiplier les contrats (et donc les cotisations ou encore les démarches liées), votre famille est couverte par une seule complémentaire santé alimentée par une cotisation unique.

Ce qu’il faut vérifier avant de rattacher son conjoint

Si le rattachement de son conjoint à sa mutuelle collective obligatoire peut se révéler être une bonne chose, il convient toutefois de vérifier quelques points pour s’assurer du bénéfice de l'opération.

Tout d’abord, pensez bien que si la mutuelle obligatoire est prise en charge au moins à 50% par l’entreprise pour le salarié, les proches rattachés au contrat ne peuvent quant à eux pas profiter de cette réduction des cotisations. En effet, l'entreprise ne prend pas en charge le coût de la mutuelle pour toute la famille ! En résulte un surcoût laissé à la charge de la famille du salarié.
 


 

Faites le calcul pour voir si vous y êtes gagnant : il suffit de comparer le montant des cotisations que vous payerez si votre conjoint souscrivait une autre mutuelle, avec le montant des cotisations en cas d’adhésion commune. Vous aurez ainsi une vision claire des bénéfices apportés par le rattachement de votre conjoint et pourrez prendre une décision en toute connaissance de cause.
 


 

Pensez également à bien vérifier les termes de chaque contrat avant de faire votre choix : certaines mutuelles d’entreprise peuvent s’avérer moins avantageuses en matière de couverture de soins spécifiques. Soyez donc bien sûr de comparer les différentes mutuelles et leurs conditions avant de prendre votre décision.