Blanchiment des dents : traitements et prise en charge

La prise en charge du blanchiment des dents

Arborer un sourire éclatant en toutes conditions, beacoup d'entre nous en rêvent. Il faut dire qu’entre la coloration naturelle des dents et l’impact des habitudes alimentaires (café, sodas ou encore tabac), les dents ont tendance à perdre de leur superbe avec le temps.

Mais avant de prendre rendez-vous pour une opération de blanchiment des dents, savez-vous vraiment ce qui vous attend et comment cette opération est prise en charge par les mutuelles ?

Quels traitements pour se faire blanchir les dents ?

Il existe de nombreuses alternatives pour ceux et celles qui souhaitent se faire blanchir les dents et profiter d’un sourire de star. Ces solutions vont du plus simple (dentifrices ou kits de blanchiment vendus en pharmacie) au plus complexe (traitement par le dentiste ou blanchiment au laser) et permettent de s’adapter à tous les budgets.

Faisons l’impasse sur les solutions les moins coûteuses qui ne seront, de toute façon, pas remboursables et concentrons-nous sur les opérations les plus efficaces.

Les bars à sourire : méfiance !

Première solution qui connait un véritable développement en France : les centres de blanchiment des dents, aussi appelés "bars à sourire". Ces centres – plus proches des centres esthétiques que d’un centre de soins – utilisent le peroxyde d'hydrogène sous forme de gel. Le patient est placé sous une lampe de blanchiment et équipé d'une gouttière, pour faire agir le produit. Une séance d’une quarantaine de minutes suffit généralement à vous faire gagner quelques teintes, en échange d'une prestation facturée autour de 500€. 

Attention toutefois : les concentrations de produits utilisés ne sont pas contrôlées dans ce type de centres ! 

Le dentiste

Pour plus de certitude, passez entre les mains expertes d’un dentiste. Spécialiste de la bouche et des dents, celui-ci propose des prestations généralement plus coûteuses mais bien plus efficaces et sécurisées. Un détartrage classique peut déjà améliorer la blancheur de vos dents, et est dans tous les cas la première étape à réaliser avant d'envisager des traitements supplémentaires.

Le dentiste pourra ensuite procéder à d'autres actes plus spécifiques. Il utilise lui aussi le peroxyde d'hydrogène, mais cette fois-ci à dose contrôlée. Pour faire agir le gel, le principe est le même que dans les bars à sourire : utilisation de lampes de blanchiment et de gouttières thermoformées. L'opération peut atteindre 800€, mias le coût reste très variable selon les praticiens.

Enfin, la dernière solution possible consiste en un blanchiment des dents au laser. Généralement pratiquée en clinique par un dentiste, cette méthode est l'une des plus coûteuses mais l’effet s’avère bien plus durable.

La prise en charge du blanchiment des dents

Parmi les traitements de blanchiment des dents évoqués ici, seul le détartrage pourra être pris en charge par la Sécurité Sociale. Notez par ailleurs que ce traitement en lui-même n’est alors pris en charge qu’à 70 % de la base de remboursement fixée par l'Assurance Maladie. Les autres opérations pratiquées par le dentiste ne sont quant à elles pas prises en charge par la Sécurité Sociale.

Pour les autres soins et traitements, il faudra alors se tourner vers une mutuelle qui accepte de prendre en charge le blanchiment des dents. Les complémentaires santé acceptant de rembourser les actes de blanchiment sont encore minoritaires, mais elles existent !  En règle générale, celles qui acceptent de les prendre en charge vous proposeront un forfait en euros plafonné à l'année, pouvant atteindre les 400 euros de prise en charge.

Si vous envisagez de vous offrir un blanchiment des dents, n’hésitez donc pas à comparer les offres des différentes mutuelles en la matière afin de trouver une formule qui vous convient !