Movember : un mois dédié à la santé des hommes

Movember : une moustache contre les cancers masculins

Après Octobre Rose pour le cancer du sein, Novembre est synonyme de moustache chez les hommes !

Le but de cette opération à l'initiative de la Fondation Movember : sensibiliser la population à propos des cancers masculins (prostate, testicules), un sujet peu abordé et tabou. 

En quoi consiste exactement cette mobilisation ? A quoi servent les dons ? Santiane.fr, votre comparateur de complémentaires santé, vous dit tout.

Movember, ca consiste en quoi ?

Le concept de Movember (contraction de "Mo" pour "moustache" et "November", le mois de Novembre) a vu le jour en Australie il y a une dizaine d'années, à l'initiative d'un groupe d'amis qui souhaitaient sensibiliser le grand public aux cancers de la prostate et des testicules. Le concept s'est ensuite propagé dans le monde entier. En France, l'initiative est surtout connue depuis 2012.

Durant le mois de Novembre, les hommes sont invités à se faire pousser la moustache, pour intriguer leurs proches et ainsi déclencher une conversation qui les amènera à discuter des cancers masculins.

Plusieurs événements sont organisés, avec toujours pour but de faire parler de ces problèmes de santé, tout en adoptant une approche légère et humoristique (plus d'infos sur le site de la Fondation Movember fr.movember.com).

 


Faites un don !

Il est possible de faire un don via le site internet de la fondation. En 2014, près de 500 000 € ont été ainsi récoltés. Cette somme sert à financer différents programmes de recherche et d'essais cliniques visant à soigner les cancers masculins. Une partie des dons est également allouée à des actions de prévention, telles que la promotion de l'activité physique.
 


 

Les cancers masculins, parlons-en !

Les cancers dits masculins touchent les organes propres à l'homme : prostate et testicules.

Ils se guérissent bien s'ils sont détectés tôt : près de 100% des cas sont en effet guéris s'ils sont pris à un stade précoce. Cependant, le problème est que les symptômes de ces maladies sont assez peu identifiables voire inexistants, et que le dépistage est encore peu généralisé.

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est généralement asymptomatique, du moins à un stade précoce. Les symptômes qui peuvent alerter sont :  

  • Des problèmes pour uriner : besoin fréquent, difficulté à uriner, douleurs ou brûlures associées à la miction, jet d'urine réduit, présence de sang dans les urines.
  • Des éjaculations douloureuses
  • Des troubles de l’érection

Le dépistage se fait par le biais d'un toucher rectal pratiqué par le médecin généraliste, qui pourra également prescrire une prise de sang visant à doser le PSA.

Le cancer des testicules

Cancer assez rare (1 à 2% des cancers masculins), il n'en est pas mois important du fait du jeune âge de la plupart des hommes touchés : il s'agit en effet du cancer le plus fréquent chez les hommes âgés entre 15 et 35 ans.Chaque année en France, près de 2 000 hommes jeunes sont ainsi touchés.

Les symptômes sont là encore difficiles à cerner :

  • Une masse palpable dans un testicule, indolore
  • Une sensation de gêne ou de pesanteur
  • Un afflux de sang ou de liquide dans le scrotum
  • Une infertilité : c’est parfois un bilan pour infertilité masculine qui révèle un cancer des testicules

Dès l'apparition d'une masse anomale ou de l'un des ces autres symptômes, il est ainsi conseillé d'oser aller consulter : en effet, ce type de cancer se guérit lui aussi très bien en cas de détection précoce.