Le dépistage du cancer du sein : comment ça marche ?

Le dépistage du cancer du sein : comment ça marche ?

Avec plus de 50 000 nouveaux cas et 12 000 décès par an, le cancer du sein est le cancer qui fait le plus de victimes parmi les femmes en France. Pas moins d’1 femme sur 8 développe cette maladie une fois dans sa vie.
 
Heureusement, ce cancer est bien soigné : le taux de survie est de 87%, ce qui en fait l’un des cancers qui se guérit le mieux.
 
Votre comparateur de mutuelles Santiane.fr vous en dit plus sur le dépistage de ce cancer !
 

AU QUOTIDIEN, SOYEZ VIGILANTE !

Vu le nombre élevé de nouveaux cas chaque année chez les femmes (99% des cancers du sein touchent des femmes), il est important de suivre quelques règles de précaution.
 
Comme pour tout cancer, plus celui-ci est détecté tôt, plus les chances de guérison sont élevées. Un cancer du sein détecté tôt est guéri 9 fois sur 10 et les traitements sont moins lourds (sein conservé, etc.).
 
Ainsi, dès l’âge de 25 ans, il est conseillé de procéder à un examen (palpation) tous les ans, auprès d’un généraliste, d’un gynécologue ou d’une sage-femme. Cet examen est rapide et indolore : il ne nécessite pas de préparatif particulier.
 
De plus, quelque soit votre âge, soyez attentive à tout changement au niveau des seins :

  • Nodule, boule, grosseur dans le sein ou au niveau des aisselles
  • Anomalie de la forme des seins
  • Rétractation de la peau ou du mamelon
  • Rougeur, œdème ou aspect irrégulier « peau d’orange » de la peau de vos seins
  • Ecoulement au niveau du mamelon

 
Ces symptômes ne signifient en aucun cas que vous avez un cancer du sein, mais une consultation chez un médecin s’impose.
 
 

LE DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN OFFERT TOUS LES 2 ANS AUX FEMMES AGEES DE 50 à 74 ANS

 
Si vous avez entre 50 et 74 ans et que vous êtes une femme, vous recevrez tous les deux ans un courrier d’invitation pour effectuer une mammographie de dépistage, accompagné d’un bon de prise en charge.  Lors de la consultation, présentez ces deux papiers, ainsi que votre carte Vitale. Vous n’aurez même pas à faire l’avance des frais !
 
La mammographie est une radiographie des seins qui permet de repérer un cancer à un stade précoce, en l'absence de tout symptôme.
 
Pourquoi le dépistage est offert uniquement aux femmes entre 50 et 74 ans ?
 
Les femmes âgées de 50 ans et plus sont les plus vulnérables : près de 80% des cas de cancer du sein touchent des personnes de 50 ans et plus.
 
En outre, la mammographie entraîne une exposition aux rayons X, ce qui peut augmenter la probabilité de développer un cancer. Néanmoins, après 50 ans, les doses de rayons nécessaires sont faibles car la densité des seins diminue. Il est par contre plus risqué pour une femme de moins de 50 ans de faire des mammographies répétées de dépistage, car la charge d’exposition aux rayons X nécessaire est plus importante.
 
 
Le dépistage biannuel présente un certain nombre d’avantages :

  • La détection se fait particulièrement tôt, potentiellement avant même que le cancer soit détectable via une palpation.
  • Le programme de détection est particulièrement performant : un second radiologue relit nécessairement les clichés de mammographie. Vous avez donc une double analyse des résultats !
  • Votre porte-monnaie sera toujours aussi plein : cet examen biannuel est remboursé à 100% par l’Assurance Maladie, et vous n’aurez même pas à avancer les frais.

 
Néanmoins, certains points négatifs sont à souligner :

  • La mammographie permet de diagnostiquer des cancers à un stade d’évolution peu avancé. Or, parmi ces cancers détectés, 10 à 20% d’entre eux n’évolueront pas et n’auront donc pas de conséquence sur la santé de la personne. Les avancées médicales ne permettent néanmoins pas, jusqu’à maintenant, de distinguer ces cancers peu évolutifs des autres. Par précaution, toutes les femmes diagnostiquées se verront proposer un traitement. Vous risquez donc de suivre un traitement pour un cancer non évolutif et de subir les effets secondaires ou des complications associés (chimiothérapie, rayons, voire ablation du sein), alors qu’un tel traitement ne s’imposait pas.
  • Il est fréquent que la mammographie mette en évidence des anomalies, qui s’avèrent, suite à des examens complémentaires, totalement bégnines. L’attente des résultats prend un certain temps (15 jours en moyenne) et est une source importante de stress.

 
Attention, même si vous procédez à une mammographie tous les deux ans, un cancer peut se développer pendant cet intervalle. La mammographie ne vous dispense donc pas d’une palpation annuelle et d’une vigilance quotidienne.
 

TOUTES INEGALES DEVANT LA MALADIE

 
Certaines femmes présentent un risque élevé, voire très élevé de développer un cancer du sein, indépendamment de leur âge :
 
On considère que le risque est « élevé » si :

  • Vous avez des antécédents de cancer du sein ou certaines anomalies du sein
  • Vous avez été exposée à une irradiation thoracique à haute dose.

 
On passe à un niveau « très élevé » en cas de prédispositions génétiques (mutations familiales). Si le médecin estime que vous présentez ce risque, il vous prescrira une consultation d’oncogénétique, afin de déterminer si vous êtes porteur de cette mutation. 
 
Dans les deux cas, le dispositif classique de dépistage n’est pas adapté. Votre médecin vous proposera un suivi spécifique selon votre niveau de risque.