Contrat obsèques : bien choisir son capital

Prévoir un capital obsèques est une bonne chose, quel qu’en soit le montant. Il aidera considérablement votre famille à organiser vos funérailles. Toutefois, si votre projet est de pouvoir couvrir l’ensemble des dépenses afin de ne pas les faire peser sur vos proches, sachez que vous devez bien évaluer le capital dont ils auront besoin.

Quel budget prévoir ?

1 000€, c’est déjà une somme. Toutefois, ceci est loin de couvrir l’ensemble des frais d’obsèques : le seul achat du cercueil coûte déjà bien souvent plus que cette somme. En moyenne, en France, les funérailles et les prestations qui y sont associées coûtent entre 3 800€ et 4 500€. Un tarif qui varie sensiblement d’une région à l’autre, et en fonction du choix d’inhumation ou de crémation.

A noter également qu'il vous faudra prévoir encore plus large si vous n’avez pas encore de concession (environ 700€ pour 30 ans) ou si vous souhaitez un monument funéraire qui, à lui seul, peut revenir à plus de 3 000€.

D’autres éléments à prendre en compte ?

Bien choisir son capital obsèques

Même en ayant prévu un budget large, que vous estimez suffisant pour couvrir l’ensemble des frais d’obsèques, il faut savoir que celui-ci est susceptible de ne plus l’être au moment où le bénéficiaire en aura besoin.

Car si le marché affiche, aujourd’hui, des tarifs précis, ces derniers pourraient augmenter sensiblement dans les années à venir. En effet, d’ici 2030, le nombre de seniors va continuer d’augmenter, conséquence du Baby Boom. La demande va donc elle aussi augmenter, provoquant par là une hausse des tarifs.

 

Il faut aussi prendre en compte des impondérables et cas particuliers. Par exemple, si le décès survient à l’étranger, les frais de rapatriement du corps peuvent s’y ajouter. Si la mort survient après une maladie contagieuse, contractée en France ou à l’étranger, devront s’ajouter des soins particuliers et un isolement du corps. Si le défunt est porteur d’un appareillage cardiaque, celui-ci devra être retiré avant l’inhumation : encore des frais supplémentaires à prévoir.

Aussi, tentez toujours, si vous le pouvez, de prévoir un budget légèrement plus élevé. Dans le meilleur des cas, le capital supplémentaire permettra d’offrir une plus jolie sépulture, de financer les faire-part et l’annonce dans le journal ou d’organiser des funérailles plus importantes.