Collier ou harnais : lequel privilégier pour la santé de votre chien ?

Collier ou harnais : lequel est le meilleur pour votre chien

Un grand débat anime les propriétaires de chiens : vaut-il mieux équiper son chien d’un collier ou d’un harnais ?

Au-delà des considérations purement esthétiques, il existe de vraies différences entre les deux solutions, qui peuvent impacter le bien-être et la santé de votre toutou.

On vous explique tout !

Le collier, pour les chiens qui ne tirent pas sur la laisse 

Si votre chien tire sur sa laisse quand vous vous promenez et qu’il porte un collier, la pression sera concentrée sur son cou. Pas très confortable pour lui ! Cela peut en effet entraîner des problèmes aux cervicales et endommager les organes situés à cet endroit : gorge, trachée, thyroïde…

Le collier est d’ailleurs particulièrement déconseillé pour les chiens qui présentent des difficultés respiratoires, et en particulier pour les races au museau court (bouledogues, carlins…) qui y sont prédisposés. De manière générale, si votre chien a tendance à tirer sur sa laisse et à vouloir marcher plus vite que vous, le collier n’est sûrement pas une bonne idée.

Le port du collier pourrait même entraîner des problèmes au niveau de la tête, notamment en termes de pression oculaire.

Il est donc déconseillé, sauf si votre chien vous obéit au doigt et à l’œil et qu’il a une démarche impeccable à vos côtés ! En revanche, il est sûr que le collier est plus esthétique qu’un harnais, et qu’il permet d’orner votre compagnon à quatre pattes d’une jolie médaille avec vos coordonnées.

Le harnais, la solution de confort pour votre chien

Avec un harnais, la pression de la laisse est mieux répartie sur l’ensemble du corps et fait donc moins de dégâts à votre pauvre toutou. Inspiré de l’équitation et des activités de traction (chiens de traineaux), il a été étudié pour !

Le harnais permet également de mieux contrôler le chien : s’il ne marche pas droit et/ou que vous voulez l’éloigner d’un danger, il est ainsi plus facile de le tirer sans lui faire mal.

Quelques précautions tout de même :

  • Ajustez-le bien à votre animal : il ne doit pas être trop serré (risque de frottements et irritations pour le chien), ni trop lâche (risque de le retirer trop facilement)
  • Vérifiez notamment qu’il n’est pas trop serré au niveau des aisselles, ce qui pourrait être source de grand inconfort pour votre chien
  • Veillez à le lui retirer quand vous le pouvez, par exemple à la maison, car un harnais gêne plus le chien qu’un collier : il entre en effet plus en contact avec la peau que le collier (dos, poitrail, aisselles) et peut gêner le chien lorsqu’il s’amuse, fait sa sieste ou se roule par terre !