J'adopte un animal : que vérifier sur sa santé ?

J'adopte un animal : que faut-il vérifier sur sa santé ?

Vous avez décidé d’accueillir un compagnon à quatre pattes dans votre foyer ?

Qu’il provienne d’un élevage, d’un refuge, ou que vous l’ayez recueilli après l’avoir trouvé, le premier réflexe est de s’assurer de sa bonne santé et d’être au courant des démarches à effectuer en la matière.

Une fois cette étape accomplie, vous pourrez passer des heures à le câliner en toute tranquillité !  

1ère étape : identifier l’animal

Sachez tout d’abord qu’un animal ne peut être vendu ou donné avant l’âge de 8 semaines. Cette limite d’âge garantit sa bonne insertion « sociale » et son équilibre.

Tout chien ou chat devra être tatoué ou avoir une puce électronique qui permet de l’identifier : c’est obligatoire ! Dans le cas où vous recueillez un animal errant, c’est d’ailleurs la première chose à vérifier, ne serait-ce que pour voir si vous pouvez retrouver son maître. Un petit tour chez le vétérinaire vous permettra de le savoir rapidement. Si vous achetez ou que l’on vous donne l’animal, le coût du tatouage ou de la puce est à la charge du cédant.

L’identification de l’animal est d’ailleurs une condition à l’adhésion à une mutuelle chiens & chats, dans le cas où vous souhaiteriez assurer la santé de votre nouveau compagnon.

2ème étape : les premiers soins et vaccins

Si l’animal provient d’un élevage ou d’un refuge, le cédant devra vous remettre un certificat de bonne santé attestant que le chien ou chat a reçu les soins nécessaires.

En revanche, si vous recueillez un chien ou chat errant, votre visite chez le vétérinaire pour l’identifier sera aussi l’occasion de faire un bilan de sa santé. Le vétérinaire prescrira des soins adéquats en fonction de l’état de l’animal, notamment un traitement antiparasitaire.

Il est également conseillé de faire vacciner votre animal, même si ce n’est pas toujours obligatoire.  

Enfin, profitez-en pour demander au cédant ou au vétérinaire des conseils sur l’alimentation « idéale » pour l’animal et l’hygiène de vie à adopter : un chien pourra par exemple avoir besoin de beaucoup se dépenser.  Renseignez-vous aussi sur la bonne méthode d’éducation en fonction de sa race et de son passé (notamment en cas d’adoption en refuge).

3ème étape : la question de la stérilisation

Vous ne souhaitez pas que votre animal se reproduise ? Pensez à planifier sa stérilisation (pour les femelles) ou castration (pour les mâles).

En général, l’opération est réalisée autour de 6-7 mois, c’est-à-dire au moment de la puberté de l’animal, bien que l’âge recommandé varie en fonction de la race et des pratiques du vétérinaire.

Si vous avez adopté un chien ou chat errant, il est particulièrement conseillé de le faire stériliser, ne connaissant pas ses antécédents et sa provenance.